OFFRE : 1 Pure Pâte à Tartiner offerte pour tout achat grand format gamme Nutrition | NOUVEAUTÉ : Bisglycinate de fer

X
  • Nouveau

Bisglycinate de Fer

12,23 €
  • people Pour les personnes carencées, sportifs d'endurance et les Vegan
  • check Label de qualité : Ferrochel™
  • check Biodisponibilité très élevée
  • check Absence d’inconfort intestinal
  • check Dosage optimisé pour les personnes carencées
  • search Conditionnement : 60 gélules (1 à 2 mois) et 3x60 gélules (3 à 6 mois)
  • DDM : 10/2024
Format
 (5/5)  - 7 note(s) - 7 avis
Quantité
Livré à votre domicile en 2 jours !

Biodisponibilité inégalée

Ingrédient breveté

Gélule végétale : à base de tapioca fermenté

Vegan

Sans excipient, sans OGM, sans nanoparticules

Fabriqué en France

LE FER, UN MINÉRAL INDISPENSABLE POUR L’ORGANISME

Avec le calcium, le zinc et le magnésium, le fer est un minéral primordial pour la santé. Il joue de nombreux rôles importants sur le fonctionnement global de l’organisme comme le transport de l’oxygène, le renforcement du système immunitaire et le développement du cerveau chez l'enfant.

Nutripure a sélectionné un bisglycinate de fer labellisé Ferrochel. Ce complément alimentaire est efficace et ne crée pas d’inconfort digestif. Le bisglycinate de fer est hautement biodisponible pour en obtenir tous les bienfaits contrairement à l'oxyde de fer ou au fer sulfaté.

Le complément alimentaire fer a donc été conçu pour répondre aux besoins réguliers des personnes actives carencées, mais également des sportifs pratiquant des sports d'endurance (ex : running, vélo). 

Le fer est également conseillé aux végétariens ou Vegan pour palier la faible consommation de ce minéral dans leur alimentation.

Les bienfaits du fer sont nombreux. Ce minéral contribue :

  • à une fonction cognitive normale,
  • à un métabolisme énergétique normal,
  • à la formation normale de globules rouges et d’hémoglobines,
  • au transport normal de l’oxygène dans l’organisme,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • à réduire la fatigue.

Carence en fer dans la population générale

Selon l’OMS (chiffre datant de 2020), la carence en fer est la carence nutritionnelle la plus répandue dans le monde. Elle toucherait 42% des enfants, 40% des femmes enceintes et 33% des femmes qui ne sont pas enceintes.

Les sportifs ne sont pas épargnés par ces carences en fer. De par leur activité physique ou sportive, ils subissent des pertes 5 fois supérieures aux personnes inactives.

Le stade le plus connu et le plus grave d'une carence en fer est l'anémie. Les effets de l'anémie sont bien connus : manque d’énergie, baisse des performances physiques, essoufflement… Il est donc vital d’apporter suffisamment de fer à son corps. Une nutrition équilibrée devrait couvrir l’ensemble des besoins. 

Cependant, le taux d’absorption du fer alimentaire est faible et l'apport alimentaire ne permet pas tout le temps de couvrir ces besoins.

Il devient alors évident de prendre un complément alimentaire à base de fer hautement biodisponible.

fer bisglycinate

complément alimentaire fer

Le juste dosage pour un confort digestif assuré

La plupart des compléments alimentaires en fer ne sont pas bien absorbés par la barrière intestinale et sont mal dosés. Résultats ? Ils créent des inconforts digestifs tels que : troubles gastro-intestinaux, nausées, crampes, constipation, douleurs abdominales, gaz, ballonnements, diarrhée…

Contrairement à la majorité des compléments alimentaires en fer de qualité aléatoire, la molécule de fer chez Nutripure est protégée par 2 acides aminés de glycine (bisglycinate) : le bisglycinate de fer résiste à l’acidité de l’estomac et est mieux absorbé par la barrière intestinale. Si ce n'était pas le cas, il serait évacué par le système digestif pouvant entraîner des selles noirs et des diarrhées. 

Le dosage joue également un rôle très important puisque si une carence en fer entraîne différents symptômes (fatigue, baisse du système immunitaire...) un excès aura une incidence directe sur le système digestif pouvant aller jusqu'à des saignements.

C'est la raison pour laquelle Nutripure a choisi un bisglycinate de fer dont vous pourrez moduler la prise à 1 à 2 gélules par jour afin d'éviter le surdosage.

Bisglycinate de fer : une absorption inégalée

Le fer est un oligo-élément essentiel pour l’organisme. Il est étroitement lié à l’hémoglobine, cette protéine qui permet le transport de l’oxygène dans le sang. Mais le fer est difficilement absorbé par l’organisme, entre 5 et 35%.

Pourquoi proposer un complément alimentaire sous forme de bisglycinate de fer ?

Nutripure a fait le choix du bisglycinate de fer pour avoir la meilleure assimilation. Les acides aminés du bisglycinate (association de 2 acides aminés de glycine comme dans le Magnésium) favorisent l’absorption de ce minéral par la barrière intestinale. Le fer arrive dans le sang plus facilement.

Le bisglycinate permet également de complexer le fer sous sa forme ferreuse (Fe2+ soit la plus assimilable par l'organisme), et protéger le minéral de ses inhibiteurs phytates et tanins.

Pour obtenir une efficacité sans pareil, Nutripure a choisi un ingrédient labellisé Ferrochel™.

fer minéral

Une différence incontestable

  • Biodisponibilité élevée du bisglycinate de fer
  • Confort digestif
  • Dosage optimal et modulable : 1 à 2 gélules par jour
  • Faible biodisponibilité des autres formes de fer
  • Inconfort digestif (crampes, nausées, diarrhée…)
  • Risque de surdosage

COMPOSITION

Maltodextrine, Bisglycinate de fer Ferrochel ®, gélule végétale (agent d’enrobage : pullulane d’origine naturelle).

INDICATIONS

Complément alimentaire à base de fer

INFORMATIONS NUTRITIONNELLES

Certains apports en vitamines ou minéraux peuvent représenter plus de 100% des Apports Journaliers Recommandés (AJR).

Nos formulations sont basées sur les dernières recherches scientifiques. Elles sont plus récentes que la dernières mises à jour des AJR. De plus, nos formules sont déposés auprès de la Direction de la Protection des Populations où elles été auditées puis acceptées avec ces apports.

Les formules ainsi proposés sont évidemment sans danger pour votre santé et sans risque de surdosage même dans le cas d'une utilisation à l'année.

Informations nutritionnellesQuantité par dose journalière (2 gélules)%AR*
Fer 14 mg 100

TRANSPARENCE

AVERTISSEMENT

Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Tenir hors de la portée des jeunes enfants.

L’emploi chez la personne souffrant d'insuffisance rénale est déconseillé

DOSAGE & PRÉPARATION

Prendre 1 à 2 gélules par jour avec un verre d’eau.

Dans l'optique d'une utilisation d'un complément alimentaire fer sur la durée, nous vous conseillons de faire une analyse sanguine pour connaître le niveau de complémentation nécessaire. 

Voici les recommandations de l'OMS en termes d'apport et nos recommandations en gélules.

CONSEILS D’UTILISATION

Eviter la consommation de café/thé et produits laitiers pendant la prise.

A PRENDRE DE PRÉFERENCE

  • 1 à 2 gélules avant un repas

Le fer  en résumé 

Le fer est un minéral important pour notre organisme, il se trouve majoritairement complexifié avec notre hémoglobine ce qui permet le transport de l’oxygène dans le sang et l’apport de celui-ci à nos différents muscles et organes. 

Le fer ne peut pas être synthétisé par l’organisme mais stocké sous forme de ferritine (protéine complexifiant le fer ferrique) . De ce fait, il doit impérativement être apporté par l’alimentation pour couvrir nos besoins (1).

Un oligo élément essentiel pour l’organisme

Le fer est indispensable pour la fonction de notre organisme, comme énoncé ci-dessus il faut l’apporter par l'alimentation car nous ne pouvons pas le synthétiser.  Le fer ne circule pas librement dans notre organisme, il est complexifié par des protéines.

L’hémoglobine

Protéine constitutive des globules rouges, sa structure tridimensionnelle caractéristique crée par de multiples liaisons hydrogène une cavité dans laquelle s’insère une molécule d'hème. C’est un cofacteur contenant un atome de métal (ici le fer) permettant de transporter un gaz diatomique (ici l’oxygène O2). Le fer sert donc à “piéger” l’oxygène pour le transporter à travers le sang dans l’optique de le distribuer aux tissus cibles.  Sans fer, la synthèse de l’hémoglobine n’est pas possible (2,3). 

La myoglobine

Métalloprotéine utilisant l’hème (comme l’hémoglobine) qui contient du fer pour stocker (et non transporter dans ce cas) l’oxygène apporté par l’hémoglobine dans le muscle. Son rôle est donc d’oxygéner les tissus musculaires. Ces deux protéines piègent le fer sous la forme héminique Fe2+ (détaillée plus loin) (4,5).

Il permet donc le transport et l’oxygénation de nos tissus via les protéines citées ci-dessus. On peut également souligner son importance dans :

  • Les défenses immunitaires en soutenant les activités protectrices des cellules immunitaires. Attention l'excès de fer peut également être vecteur d’infection car il sert également aux agents infectieux. (6)
  • Des réactions enzymatiques en tant que cofacteur (molécule élément permettant le fonctionnement de l’enzyme), en particulier au niveau de la chaîne respiratoire (7).
  • La santé du système nerveux, maintien d’une fonction cognitive saine et participe au neurodéveloppement (chez l’enfant) (8).

Population à risque 

Les femmes sont les plus sujettes aux carences en fer et à l’anémie, notamment à cause des menstruations. Les sportifs représentent également une population sujette au manque de fer malgré une alimentation adéquate. En effet les pratiquants d’activité physique aérobie (anaérobie également) subissent des pertes en fer plus importante chez l’homme majorée chez la femme (9). Cela s’explique principalement par l’augmentation du volume sudorale et urinaire provoqué par l’effort. Les pertes moyennes en fer chez une personne lambda sont estimées entre 1  mg de fer par jour pour l’homme (10) et jusqu’à 2-3mg pour la femme (lié aux pertes supplémentaire via les menstruations) (11). On comprend bien la nécessité de fournir à notre organisme une source de fer dans son alimentation. 

La carence en fer est la plus répandue à travers le monde de part sa difficulté d’absorption touchant près de 33% des femmes (statistique moyenne), 40% des femmes enceintes (OMS 2020). Comme annoncé précédemment, les sportifs présentent également une catégorie à risque, cela s’explique dans un premier temps par les pertes hydriques plus importantes (contiennent de nombreux minéraux et oligo-éléments dont le fer ). De plus, lors d’épreuves d'endurance intenses, le stress mécanique infligé à notre corps via les impacts des pas (course à pied notamment) fragilisent et dégradent nos hématies (hémolyses) (12). Bien que cette perte d’hématie soit normalement compensée par l’érythropoïèse, certains auteurs scientifiques s’accordent à dire (Eichner, 1985; Eichner, 1986; Falsetti et al, 1983) que l’hémolyse chronique chez le sportif même sans apparition de carence pour amener à la baisse des performances. 

Plusieurs facteurs peuvent entraîner la formation de carence en fer :

  • Perte trop importante lors de l’effort liés à la sudation et à une utilisation accrue du fer pour la synthèse d’enzymes ou de protéines dépendante de cet oligo-élément.
  • Apport insuffisant, les besoins en fer chez les hommes sportifs sont multipliés par 1,7 jusqu’à 2 pour les femmes. Les femmes de part leurs menstruations (perte importante de fer) voient également leurs besoins augmenter en particulier chez la femme enceinte.
  • Alimentation inadaptée, le fer est présent dans bon nombre d’aliments, en revanche il n’est que trés peu assimilable et son coefficient d’utilisation digestive varie en fonction de sa forme

    →  Forme ferreux Fe2+, le fer héminique, contenu dans l'hème de notre hémoglobine, il sert à  "piéger" l'oxygène afin que celui-ci puisse circuler dans notre organisme pour alimenter muscles et organes. Il se trouve principalement dans les produits d’origine animale et est assimilable à hauteur de 10-20% par notre intestin.
    → Forme ferrique Fe3+, le fer ferrique , contenue majoritairement dans la ferritine, protéine de stockage du fer. Il se trouve principalement dans les végétaux et est assimilable à hauteur de 3-5% par notre intestin

Par conséquent, les personnes ayant adopté un régime dénué de protéines animales sont également soumises à un risque accru de carence en fer (13). Ce risque est donc nettement aggravé si la personne est :

  • Une femme, femme enceinte ou allaitante
  • Sportif

La carence en fer 

Une étude menée par P Galan et Al (1998) sur les statuts en ferritine et hémoglobine chez 6648 femme française âgées de 35-60ans a révélé que (14) :

  • 23% souffraient d’une dépression totale des réserves de fer
  • 4,4% souffraient d’une anémie ferriprive (stade le plus dangereux)

 Si l’équilibre apport/perte n’est pas respecté, on développe un risque accru de développer une anémie. On distingue trois phases :

  • La dépression martiale : correspond à un niveau de ferritine <25 ng/l de sang, on considère alors que les stocks commencent à être vides, les premiers symptômes apparaissent alors.
  • La dysérythropoïèse carentielle : correspond à une sous production anormale des globules rouges.
  • L'anémie ferriprive : stade avancé où le taux d’hémoglobine s’abaisse dangereusement et où les symptômes de l’anémie s’installent. La diminution de la performance arrive également. Elle se traduit par une diminution de la capacité respiratoire et donc de la Puissance Maximal Aérobie, une irritabilité et fatigue importante (15).

Le déficit en fer associé à une anémie est relativement rare (hors femmes enceintes), c’est la dépression martiale qui est quant à elle fréquente chez les sportifs avec un risque accru d’apparition de la fatigue et des contre performances.

Un manque en fer se traduit par les symptômes suivants: 

- Fatigue
- Essoufflement
- Modification de l'aspect des ongles
- Une perte de cheveux un peu plus importante que d'habitude
- Pâleur de la peau et des muqueuses
- Étourdissements
- Palpitations
- Vertiges
- Maux de tête
- Difficultés à se concentrer

⚠ Attention à l'automédication avec le fer ⚠  

La supplémentation en fer en guise d'auto médication n'est pas recommandée si il n’y a pas de signes cliniques alarmants, en d’autres termes la consommation de fer en guise de prévention n’est pas forcément utile (sauf femme enceinte où la probabilité d’être carencé est fortement élevée). Il est cependant intéressant de se supplémenter lorsqu'une dépression martiale apparaît et ce jusqu’à ce que les taux en ferritine redeviennent normaux.

Une consommation non maîtrisée de fer, en plus de ne pas présenter de bénéfices sur les performances, peut s’avérer nocive pour l’organisme. Elle reste cependant efficace lorsque nos taux diminuent. Prés de 1 femme sur 3 serait sujette à des carences en fer et la supplémentation devient alors nécéssaire.

Le choix de la forme bisglycinate 

Cela peut s'expliquer du fait que les molécules de glycines vont permettre au fer de résister à l'acidité de l'estomac, si le fer vient à être sous sa forme libre dans l'estomac plusieurs problèmes peuvent apparaitres : 

Le fer est un élément qui possède une charge, il est donc hautement réactionnel et va favoriser l'oxydation de certains nutriments comme la vitamine C et E qui perdront leurs fonctions anti-oxydantes (16). De plus, le fer est un amorceur de radicaux libres (si il est oxydé passage de Fe2+ à Fe3+ avec libération de radicaux libre), qui sont des particules hautement réactionnelles qui vont venir dégrader les membranes de nos cellules en oxydant les acides gras insaturés qui s'y trouvent. On parle alors de la réaction de fenton (17). Le fer doit donc être lié et cette liaison doit résister à l'acidité de l'estomac, cette liaison le protège également de l'oxydation précurseuse de la formation de radicaux libres. 

L'association avec ces acides aminés favorise son absorption par la barrière intestinale qui le confondra avec un dipeptide et donc favorise l'arrivée de fer dans le sang.

De plus, grâce à cette biodisponibilité augmentée cela permet de réduire le dosage en fer élément en comparaison d'autres formes de fer où un surdosage peut être nécessaire pour la même assimilation, ce qui peut provoquer un inconfort digestif. En effet, des études comparatives menées entre le sulfate ferreux (couramment utilisé pour traiter les anémies) et le bisglycinate de fer ont révélé que :

  • Le bisglycinate est deux fois plus efficace dans le traitement de l’anémie que le sulfate de fer. Il n'entraîne pas de désagrément digestif qui plus est (18).
  • La biodisponibilité du bisglycinate de fer (chez des nourrissons) était de 90% contre 26 pour le sulfate, soit une biodisponibilité 3-4 fois supérieure (19).
  • Le bisglycinate entraîne une meilleure réponse par rapport au sulfate ferreux sur le long terme sur les taux de ferritine et ce sur des régimes potentiellement riches en anti nutriments renforçant les dire d’une protection du minéral par les deux molécules de glycines. (20)

Le bisglycinate permet également de complexer le fer sous sa forme ferreuse (Fe2+ soit la plus assimilable par l'organisme), de protéger le minéral de ses inhibiteurs phytates et tanins notamment. 

Bibliographie

(1) C.Beaumont. Actualité du alimenté du fer Métabolisme du fer: état de l'art. 2013 : https://doi.org/10.1016/j.revmed.2012.04.006

(2) H. Wajcman. Hémoglobines : structure et fonction. 2005 : https://doi.org/10.1016/j.emch.2005.08.001

(3) Robert S et Al. Érythropoïèse. 1971: N Engl J Med 1971 ; 285:99-101 DOI : 10.1056/NEJM19710708285020

(4) Harold A.et Al. Biochimie de Harper. 2022 p64

(5) O. Gaillard. La myoglobine. 2003 

(6) François Bricaire. Fer et maladies infectieuse : https://institut-servier.com/sites/default/files/publications/Fran%C3%A7ois%20_Bricaire%20FR-EN_1.pdf 

(7) Bruno Baudin. Homéostasie du fer et aspects nutritionnels. 2012 : https://doi.org/10.1016/S1773-035X(12)71458-2

(8) L. Vallée. Fer et neurodéveloppement Fer etNeurodéveloppement. 2017 : https://doi.org/10.1016/S0929-693X(17)24005-6

(9) A Pere et al. Sport et carence en fer. 1991 : https://doi.org/10.1016/S0765-1597(05)80230-8

(10) Franziska Demarmels Biasiutti.Régulation du métabolisme du fer.2009 : https://pdfs.semanticscholar.org/c1c5/e2435f091cb21453d2b543568660c5324267.pdf 

(11) Hallberg L, Högdahl AM, Nilsson L, Rybo G. Menstrual blood loss--a population study. Variation at different ages and attempts to define normality. Acta Obstet Gynecol Scand. 1966;45(3):320-51. doi: 10.3109/00016346609158455. PMID: 5922481.

(12) G. Schrago. Sport et fer en 2006. 2006 : https://www.revmed.ch/view/634219/4917836/RMS_74_1778.pdf 

(13) Lisa M. Haider, Lukas Schwingshackl, Georg Hoffmann et Cem Ekmekcioglu (2018) L'effet des régimes végétariens sur le statut en fer chez les adultes : une revue systématique et une méta-analyse, Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 58:8, 1359-1374 , DOI : 10.1080/10408398.2016.1259210

(14) Galan P, Yoon HC, Preziosi P, Viteri F, Valeix P, Fieux B, Briançon S, Malvy D, Roussel AM, Favier A, Hercberg S. Determining factors in the iron status of adult women in the SU.VI.MAX study. SUpplementation en VItamines et Minéraux AntioXydants. Eur J Clin Nutr. 1998 Jun;52(6):383-8. doi: 10.1038/sj.ejcn.1600561. PMID: 9683388.

(15) Heather Hedrick Fink Alan e.mikesky : Nutrition du sport p 194 “le fer”

(16) Albion minéral: 7 reasons why you need Albion chelated minerals

(17) Alain Favier. Le stress oxydant. 2003 : https://new.societechimiquedefrance.fr/wp-content/uploads/2019/12/2003-nov-dec-269-18-Favier.pdf 

(18) Milman N, Jønsson L, Dyre P, Pedersen PL, Larsen LG. Ferrous bisglycinate 25 mg iron is as effective as ferrous sulfate 50 mg iron in the prophylaxis of iron deficiency and anemia during pregnancy in a randomized trial. J Perinat Med. 2014 Mar;42(2):197-206. doi: 10.1515/jpm-2013-0153. PMID: 24152889.

(19) Pineda O, Ashmead HD. Effectiveness of treatment of iron-deficiency anemia in infants and young children with ferrous bis-glycinate chelate. Nutrition. 2001 May;17(5):381-4. doi: 10.1016/s0899-9007(01)00519-6. PMID: 11377130.

(20) Duque X, Martinez H, Vilchis-Gil J, et al. Effet d'une supplémentation en sulfate ferreux ou en chélate de bis-glycinate de fer sur la concentration de ferritine chez des écoliers mexicains : un essai contrôlé randomisé. Nutr J. 2014;13:71. Publié le 15 juillet 2014. doi:10.1186/1475-2891-13-71

Téléchargement

Etiquette fer

Téléchargement (156.54k)

Fiche traça

Téléchargement (107.65k)
Parole d'expert
review-photo
Sophie Duarte - Record woman du 3000 mètres, Fond / Demi-fond
(5/5)
Durant ma carrière internationale et lors de mes stages en altitude sur Font Romeu, on m’a toujours conseillé une complémentation en fer car il participe évidemment à l’oxygénation musculaire en tant que constituant de l'hémoglobine. Mais le problème a toujours été pour moi d'ordre gastrique. Je ne supportais aucune supplémentation par cachet. Pour avoir testé beaucoup de laboratoires, j'approuve totalement le complément de FER de Nutripure ! 
Vos avis
Par (ASNIERES SUR SEINE, France métropolitaine) le  06 Fév. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Efficace

En effet, force est de constater qu'avec ce fer je n'ai pas de problèmes digestifs comme avec le fer vendu en pharmacie... Et ça c'est top !
Je ne sais pas encore si mon taux a remonté mais en tout cas je me sens moins fatiguée, je ne perds plus mes cheveux et je ne suis plus essoufflée quand je cours après mon train ;-)
Que du positif. Merci !
Je vais donc recommander un flacon !

Par (Beynes, France métropolitaine) le  04 Fév. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Ravie

J'attends mes résultats d'analyses pour me prononcer avec certitude sur l'efficacité. Mais en tout cas, je n'ai aucun effet secondaires que j'avais avec d'autres molécules que les docteurs prescrivent, je suis moins fatiguée, mes cheveux ne tombent plus et je peux courir sans problème. Donc pour moi, c'est efficace.

Par (CHATEAU THIERRY, France métropolitaine) le  03 Fév. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Produit efficace

Produit d’une efficacité incroyable !!!
À fait effet dès le premier jour.
À recommander aux personnes qui font de l’anémie…

Par (Beynes , France métropolitaine) le  01 Fév. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Mon indispensable

Produit très attendu.
Je l’utilise lors de mes cycles menstruels.
Il pallie aussi à mes carences.
Je ne ressens plus de fatigue.

Par (BOURG-EN-BRESSE, France métropolitaine) le  18 Jan. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Génial

Je suis fixé aucun fer (achat pharmacie ou para), celui ci je l'assimile très bien et je vois une différence ! Je recommande

Par (BRIANCON, France métropolitaine) le  16 Jan. 2023 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

validé

j'ai commandé un flacon, pour tester. J'ai une carence en fer récente, la cause ayant été traitée, reste à remonter les taux. On m'avait fait un peu peur quant aux désagréments éventuels. Adepte d'autres compléments Nutripure, j'ai décidé d'essayer celui-ci, et tout va bien. Aucun d'effet indésirable, plus d'énergie. Quant à, ma carence, il est un peu tôt pour se prononcer, mais je vais commander de quoi terminer ma cure, en toute sérénité!

Par (Neuville-lès-This, France métropolitaine) le  12 Déc. 2022 (Bisglycinate de Fer) :
(5/5

Parfait !

Parfait, fait ressentir un regain d'énergie après quelques jours de prise !

Newsletter

Recevoir notre newsletter hebdo: des infos et des recettes ! Pas de spam !
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.