Les grimaces sont-elles vectrices de mauvaises performances ?

Publié le : 02/10/2020 09:00:00
Catégories : SANTÉ

Avez-vous déjà observé comment votre mental peut influencer votre performance ? Et si des pensées négatives n’étaient que le résultat de l’apparence physique de votre souffrance sur votre visage pendant l'effort ? Et oui, il semblerait que les grimaces jouent un rôle et influencent votre résistance à l'effort et créent tensions musculaires...

L'influence des grimaces sur les performances sportives

Christophe Carrio vous explique ce qu’il en est et pourquoi vous devriez essayer de sourire pendant vos séances sportives !



La vidéo en résumé :


Les muscles du visages sont connectés aux centres émotionnels. Grimacer pendant l'effort, c’est mettre de la tension dans les muscles du visage : le cerveau perçoit ces tensions et intègre que l’activité que vous êtes en train d’effectuer est désagréable, difficile voire dangereuse pour vous. Votre résistance devient plus faible et vous avez du mal à terminer la séance. De plus, le cerveau garde en mémoire ces émotions négatives et vous risquez d’appréhender vos prochaines séances.

A contrario, si vous arrivez à garder un visage neutre pendant un effort intense, le cerveau va percevoir votre effort comme une activité agréable. Et plus vous vous exercez, plus vous serez résistant, vous dépenserez moins d’énergie, plus vos mouvements seront efficaces et vos séances agréables.

L’importance de l’amygdale durant un entraînement :

L’amygdale du cerveau (ou complexe amygdalien) est le centre émotionnel de la peur dans le cerveau. Elle fonctionne comme un centre d’alerte face à un stimuli générant de l’anxiété, du stress ou de la peur. Les grimaces, aussi inoffensives semblent-elles être, génèrent une stimulation négative de l’amygdale et créent des tensions musculaires au niveau du visage.

En stimulant l’amygdale, qui est déjà très stimulée par nos modes de vies, votre séance de sport devient une source de stress supplémentaire et vous encore plus de difficultés à vous détendre.

Résultat, le cortisol et les hormones de stress prennent le relais. Hors pendant un entraînement, il faut absolument éviter la production de cortisol et d'hormones catabolisantes pour éviter la dégradation du tissu musculaire.

Il est donc très important de travailler votre relation entre le corps et l’esprit pendant l’exercice.

Nos conseils pour améliorer ses performances


On récapitule la vidéo ! Pour améliorer ses performances et que le corps s'habitue rapidement à l'effort, il suffit de suivre les conseils suivants pendant l'entraînement, aussi difficile soit-it :

1 - On fait l'exercice correctement, même s’il faut forcer un peu (sans se faire mal).
2 - On adopte une respiration diaphragmatique.
3 - Pas de grimaces ! Ou alors très peu et sur la fin de la séance.
4 - On garde un esprit positif : on s'auto-encourage et si on peut, on sourit. Le corps et l’esprit sont reliés
5 - A la fin, on se félicite car le prochain entraînement sera plus agréable et par conséquent vos performances meilleures !

La team Nutripure vous met au défi de ne pas grimacer lors de votre prochaine session sportive ! Allez-vous y arriver ?

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered