Nutripure conçoit des produits éco-responsables

Partager ce contenu

Publié le : 26/03/2020 13:58:28
Catégories : ECO-CONCEPTION

Qu'est ce qu'un produit éco-responsable ?

Commençons par définir ce qu'est un produit éco-responsable ; selon l'ADEME, c’est un produit qui génère moins d'impact sur l'environnement tout au long de son cycle de vie. Un produit éco-conçu est alors un produit dont nous avons limité l’impact environnemental tout au long de sa vie. Par exemple : utilisation de matériaux recyclés, allègement du produit, réduction des distances de transport…

L’éco-conception est donc une façon de concevoir un produit mais c’est également un moteur d’innovation qui favorise l’évolution vers une activité plus respectueuse de l’environnement.

La démarche globale de Nutripure

C’est déjà dans cette idée de réduction de l’impact environnemental que nous vous proposons aujourd’hui des grands formats comme les seaux qui permettent de réduire la quantité d’emballage ainsi que le transport. Nous avons également une gamme d’arômes naturels qui limite le gaspillage et donc l’émission de gaz à effet de serre. En effet tout produit jeté sans être consommé cumule tous les impacts environnementaux de sa production ainsi que de son traitement en tant que déchets. Nos arômes vous permettent de varier les goûts, et ainsi de ne pas devoir jeter un seau entier de protéine si l’arôme ne vous plaît pas ou plus.

Mais nous souhaitons aller plus loin, au cours des prochains mois nous allons vous tenir informé de l'avancée de notre démarche d’éco-conception. Vous pourrez suivre les étapes essentielles par lesquelles nous serons passé pour vous proposer l’emballage le plus respectueux de l’environnement et fournir ainsi des produits plus éco responsables.

Pourquoi l’éco-conception devient elle vitale ?  

Nutripure vous propose aujourd’hui des produits de qualité sous la démarche clean label, afin de vous offrir le meilleur pour votre santé. Nous pensons que cette démarche de qualité doit être accompagnée d’une démarche éco responsable. Nous amenons donc une continuité de nos exigences des matières premières jusqu'à l’emballage afin de les améliorer et de réduire notre impact sur la planète.

Notre responsabilité environnementale 

Aujourd’hui, le monde entier subit les conséquences d’une croissance économique liée à une société de consommation où le plastique est omniprésent et où la nature est négligée. Nous observons des phénomènes tels que :

  • changement climatique, 
  • perturbations météorologiques, 
  • fonte des pôles, 
  • augmentation du niveau de la mer, 
  • pollution atmosphérique, 
  • déchets plastiques, 
  • l’eutrophisation (déséquilibre des milieux aquatiques)... 

La liste est longue et malgré une prise de conscience, la situation environnementale n’est pas en voie d’amélioration. L’industrie agro-alimentaire est l’une des plus polluante et responsable d’un tiers des émissions de CO2 au niveau mondial [1].

        Une cause importante de tout cela est la gestion du plastique. En effet, la production a très rapidement augmentée, créant le développement de produits jetables avec des produits ayant une durée de vie moyenne de moins de 3 ans. On estime qu’un tiers des déchets plastiques représente une pollution terrestre ou marine [2]. Pour la majorité des entreprises, les alternatives au plastique sont encore trop chères et l’industrie du recyclage est encore trop peu développée. Les émissions de gaz à effet de serre des français liées à leur alimentation atteints des chiffres très élevés. La production agricole et le transport étant les deux postes les plus importants. 

        Le gaspillage est également une cause de pollution importante. Tous les produits jetés cumulent les impacts de la production ainsi que le traitement en tant que déchets. On estime à 10 millions de tonnes la quantité de produits gaspillés en France [3].

responsabilité environnementale

Le problème des emballages plastique

Une étude réalisée en 2011 a montré que les emballages des produits alimentaires est responsable de 10 à 20 % de l’impact carbone du produit [4]. De plus, 10% de la consommation d’énergie primaire d’un consommateur britannique est dû à l’emballage des produits alimentaires. On estime aussi à 65 kg par an la quantité de déchets d’emballage générée par un français. Le plastique est le principal problème. Les chiffres le concernant sont alarmants : entre 1950 et 2017 plus de 9 milliards de tonnes de plastique ont été produites [5] et chaque année, 10 millions de tonnes de déchets se retrouvent dans l’océan.

atlas du plastique - éco conception nutripure

Source: Atlas du plastique, 2020 [5]

310 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits tous les ans et 9% seulement sont recyclés. A l’échelle de la France, 2,2 millions de tonnes d’emballages sont produit par an, dont 14,5% proviennent du recyclage et 3,5% sont biosourcées [6]

Notre démarche d’éco-conception, Nutripure agit pour l’environnement

Tous ces chiffres sont effrayants et nous font réfléchir quand à notre façon de produire et de consommer. C’est pour cela que chez Nutripure nous avons décidé d’agir. 

Nous allons commencer par réaliser le bilan de notre impact sur la planète. Pour cela nous allons utiliser une méthodologie appelée l’analyse de cycle de vie (ACV). Le but est d’analyser et quantifier les impacts d’un produit depuis le début jusqu’à la fin de sa vie [3]. 

Cette méthode est cadré par des normes internationales (ISO 14040 et ISO 14044). La démarche est séparée en quatre grandes étapes :      

  • La définition des objectifs et du champ de l'étude
  • L’inventaire
  • L'évaluation de l'impact
  • L'interprétation

Les étapes clés pour améliorer notre impact carbone.

Nous avons commencé notre étude par une analyse de nos produits afin de comprendre quels étaient les étapes clés. C’est à dire celle ayant le plus d’impact sur l’environnement et sur lesquelles nous pouvions directement agir. Nous nous sommes alors rendu compte de l’importance de l’emballage primaire (emballage UVC) sur l’émission des gaz à effet de serre. Par exemple voici la contribution à l’effet de serre d’un sachet kraft pour 1kg de farine de patate douce :

sachet éco-conception nutripure

Source: Logiciel BEE, Citeo

Ainsi l’emballage UVC, celui contenant directement les produits, est l’emballage ayant le plus d’impact. Les emballages II et III correspondant aux cartons et palettes de transport. Le transport des sachets depuis l’usine de production, est le point sur lequel nous allons travailler puisqu’il représente la majorité des émissions de gaz à effet de serre.

impact sachet eco conception

Source: Logiciel BEE, Citeo

Nous pouvons faire le même constat pour les emballages de Multivitamines par exemple. A la différence que pour cet emballage, la production du plastique et son traitement en fin sont les étapes les plus polluantes.  

Vers des emballages éco-conçus qui respectent la planète

Nous avons alors décidé de focaliser nos actions sur les emballages et leurs impact carbone. Pour cela nous allons étudier les emballages de nos best-seller afin d’en évaluer les impacts et de trouver des solutions plus durables. Nous souhaitons également favoriser le développement de l’économie circulaire, le recyclage et le développement durable. 

Nous allons travailler avec nos fournisseurs afin de pouvoir réaliser une analyse de cycle de vie la plus précise possible. 

Nous sommes dors et déjà conscient qu’il n’existe pas de solution parfaite pour répondre au problème actuel de l’environnement. Mais c’est grâce aux actions de chacun que l'on peut espérer voir un changement. Nous avons donc la responsabilité de vous proposer les produits ayant le moins d’impact et de sensibiliser le plus grand nombre aux problèmes environnementaux. 

Dans les prochains articles nous vous expliquerons comment nous avons travaillé pour établir le cycle de vie d’un produit, puis les différentes solutions qui existent aujourd’hui. Enfin nous vous présenterons au terme de cette étude, ce que nous avons mis en place et pour quelles raisons.

Restez connectés pour plus d’informations sur notre démarche !  

Sources bibliographiques : 

[1] OXFAM France, 2019, Changer le système agro-alimentaire pour stopper la crise climatique, [en ligne] https://www.oxfamfrance.org/agriculture-et-securite-alimentaire/changer-le-systeme-agro-alimentaire-pour-stopper-la-crise-climatique. 
[2] WWF, 2019, Pollution plastique : à qui la faute ?
[3] ADEME, 2016, Alimentation et environnement champs d’actions pour les professionnels
[4] Conseil national de l’emballage (CNE), 2019, Matières recyclés et emballages : état des lieux, atouts, freins, enjeux et perspectives.
[5] Caterbox A. et Speranskaya O., 2020, Atlas du plastique, [en ligne], https://fr.boell.org/fr/2020/02/05/plastiques-partout
[6] M.A.D.E., 2020, Veille expert transition plastique-Janvier 2020, [en ligne] https://www.madeparis.com/actuality/714/veille-expert-transition-plastique-janvier-2020

Articles en relation