Omega 3

24,90 €
TTC

Conditionnement : 90 et 600 Capsules de 1000mg titrées à 42% EPA + 28% DHA. Origine Epax. 

Format
Quantité
En stock

Efficacité maximale compléments

La DHA, omniprésente dans la rétine, contribue au maintien d’une vision saine

Vision mental cerveau

La DHA, lipide des tissus du cerveau, favorise le bon fonctionnement du cerveau

Coeur performance

L’EPA et la DHA contribuent à une fonction cardiaque normale

Fabrication certifiée produits qualité

La qualité n°1 de nos Oméga 3 au service de votre santé

Origine naturelle végétale

Oxydation minimale grâce aux extraits naturels de tocophérols et de romarin

Sans nanoparticulaires pollution

Pêche protégée Friend of the Sea, loin des zones de pollution

Téléchargement

Etiquette Omega3 600

Téléchargement (195.3k)

Etiquette Omega3 90

Téléchargement (152.07k)

Certificat analyse 0618

Téléchargement (227.98k)

LES MEILLEURS OMEGA 3 SÉLECTIONNÉS POUR VOUS

Les oméga 3 sont des acides gras dits essentiels car notre corps ne sait pas les fabriquer.
Même avec une alimentation équilibrée, nos apports en Oméga 3 sont insuffisants : vous trouverez chez NUTRIPURE une excellente source Oméga 3 pour votre corps.
Notre huile d’Oméga 3 a été sélectionnée pour son exceptionnelle pureté auprès d’Epax, dans le respect de la faune puisque les poissons sont issus de zones de pêche “Friend of the Sea”.

  • check Les Oméga 3 aident à maintenir une vision normale.

  • check Les Oméga 3 contribuent au fonctionnement sain du cerveau

  • check Les Oméga 3 favorisent une fonction cardiaque normale

  • check Une pureté exceptionnelle pour vos apports quotidiens en EPA et DHA

2340 mg

OMEGA 3

1260 mg

EPA

840 mg

DHA

Valeurs par portion (3 capsules)

Nous misons à pêche durable et sur la traçabilité des produits “Friend of the Sea”

Nous misons à pêche durable et sur la traçabilité des produits “Friend of the Sea”

Notre poisson est pêché dans la zone Friend of the Sea située au Sud Est du Pacifique, au large du Chili et du Pérou.

C’est une zone très peu industrialisée et très peu polluée. Les espèces sont essentiellement des petits poissons sauvages (sardines, anchois) à croissance rapide et à cycle de reproduction court.
Les petits poissons gras sont plus intéressants car ils contiennent peu de polluants à l’inverse des gros poissons à longue durée de vie, comme le thon, qui sont en fin de chaîne alimentaire et concentrent les déchets (mercure, dioxines, pesticides).
La zone est très contrôlée et les bateaux sont sous licences et sont identifiés.

Notre méthode de fabrication est respectueuse des Oméga 3 : ils nous le rendent bien!

Le bateau transportant les poissons accoste directement au quai de l’usine d’EPAX située à Aalesund (Norvège).
C’est ici que sont extraites à basse température les huiles riches en Oméga 3 afin de ne les dénaturer. L’huile est ensuite décontaminée pour éliminer les dernières impuretées. Enfin les capsules molles à base de poisson sont réalisées en Bretagne.

Chez Nutripure, les Oméga 3 sont concentrés sous forme de triglycérides. Contrairement aux acides gras dits saturés, les acides gras “poly-insaturés” triglycérides sont bons pour la santé. Nous ne faisons pas de compromis sur la qualité. Vous ne trouverez pas d’ester d’éthyle chez nous.

Une oxydation de l’huile surveillée de près

Le principal indice de fraîcheur des Oméga 3 est le TOTOX (TOTal OXydation). Il mesure le degré d'oxydation (rancissement) des Oméga 3. Des Oméga 3 oxydés ont un TOTOX élevé.

L’oxydation est un phénomène naturel qui génère malheureusement des composés toxiques pour l'organisme. En cas de forte oxydation, la dose réelle d'Oméga 3 s’éloigne du dosage mentionné sur l'étiquette.

Chez NUTRIPURE nous sommes vigilants sur 3 points :

  • checkLa qualité de la matière première : chez NUTRIPURE, nous avons fixé notre TOTOX maximum à 6! Au delà d’un TOTOX de 10, nous considérons qu’il s’agit d’un produit déjà trop oxydé. Un Totox non mentionné n’est pas bon signe!
  • checkLa présence de deux puissants antioxydants naturels, la Vitamine E mais surtout l’extrait de romarin, sont ajoutés afin de ralentir l’oxydation.
  • checkNous proposons des petits ou moyen conditionnements (90 à 600 gélules) favorisant une consommation rapide.
  • checkNous stockons vos Oméga 3 au frigo : au delà de 8 à 12 mois de stockage dans un entrepôt quelconque sans frigo, vous n'avez plus aucune garantie sur la fraîcheur et l'indice TOTOX.

Une qualité au service de l’efficacité pour rester en bonne santé !

  • check La meilleure huile de poisson disponible
  • check Omega 3 triglycérides
  • check Oxydation de l’huile faible grâce aux extraits de romarin et de tocophérols
  • check Poissons sauvages de zones protégées
  • clear Traçabilité et qualité de l’huile inconnue
  • clear Oméga 3 Esther d’éthyle
  • clear Huile oxydée
  • clear Gros poissons de fin de chaîne alimentaire ou d’élevage

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

Réponse

Chaque capsule d'Oméga 3 Nutripure contient 420mg d’EPA et 280mg de DHA. Notre huile de poisson est la plus qualitative des huiles disponibles car elle contient une forte quantité d'oméga 3 sous forme de triglycérides, la forme la plus biodisponible pour l’organisme. 3 capsules d’Omega 3 Nutripure fournissent les Omega 3 dont votre corps a besoin quotidiennement.

Réponse

Il existe des Omega 3 dans des végétaux tels que les algues. Ces derniers contiennent de l’ALA (acide alpha-linolénique). Malheureusement, la conversion par notre organisme de l'ALA en EPA et en DHA est faible. Cette conversion est en moyenne de 10 à 20 % pour l’EPA et de 1 à 9 % pour la DHA. Votre corps n’obtiendra pas sa ration d’Omega 3 EPA et DHA en ingérant des quantités raisonnables d’ALA.

Réponse

Le principal indice de fraîcheur des Oméga 3 est le TOTOX (TOTal OXydation). Il mesure le degré d'oxydation (rancissement) des Oméga 3.
Plus l'indice TOTOX est élevé plus les Oméga 3 sont oxydés (dégradés).
L’oxydation est un phénomène naturel qui génère malheureusement des composés toxiques pour l'organisme qui remplaceront progressivement les molécules saines d’Oméga 3.
En cas de forte oxydation, la dose réelle d'Oméga 3 s’éloigne du dosage mentionné sur l'étiquette.
Il est donc capital de consommer des huiles de poisson dont le niveau de TOTOX initial est le plus faible possible et de contrôler la vitesse d’oxydation naturelle.

Chez NUTRIPURE nous sommes vigilants sur 3 points :

  • check La qualité de la matière première : Le niveau TOTOX maximum est fixé à 26. Chez NUTRIPURE, nous avons fixé notre taux maximum à 6! Au delà d’un TOTOX de 10, nous considérons qu’il s’agit d’un produit déjà trop oxydé.
  • check La présence de deux puissants antioxydants naturels, la Vitamine E mais surtout l’extrait de romarin, sont ajoutés afin de ralentir l’oxydation.
  • check Nous proposons des petits ou moyen conditionnements (90 à 600 gélules) favorisant une consommation rapide par nos clients, une rotation régulière de nos stocks et une fabrication permanente d’huile de poisson fraîche. Nous déconseillons de consommer des gélules d’huile de poisson au delà de 8 à 12 mois même si vous les stockez au réfrigérateur car vous n’avez plus aucune garantie sur la fraîcheur et l’indice TOTOX
Réponse
  • checkLes Omega 3 Nutripure sont fabriqués avec une huile de qualité exceptionnelle
  • checkL’extraction de l’huile est faite à basse température afin de ne pas dénaturer le produit
  • checkLes poissons sont prélevés dans des zones de pêche “Friend of the Sea”
  • La capsule est faite en gélatine de poisson, en Bretagne.
Réponse

La désodorisation n'entraîne pas de perte de qualité du produit chez Epax. Tous les produits ultra concentrés de chez Epax sont désodorisés car ce sont les huiles les plus qualitatives. La désodorisation baisse légèrement le taux d’omega 3, c’est la raison pour laquelle seules les huiles ultra concentrées en bénéficient.

Réponse

  • check Réserves qui ne sont pas surexploitées selon la FAO, organismes régionaux de pêche et des autorités nationales marins;
  • check Aucun impact significatif sur les fonds marins;
  • check Méthodes de pêche sélectives (max 8% de déchets); Aucun capture accessoire des espèces énumérées dans la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN);
  • check Respect des normes locales. (TAC, no IUU, etc);
  • check Bilan énergétique et l'amélioration de l'efficacité énergétique annuelle;
  • check Gestion des déchets;
  • check Responsabilité sociale.

Nous ne consommons pas assez d’oméga 3!

Parmi les acides gras polyinsaturés (AGPI), il existe deux familles principales d’acides gras:

  • n-6 ou oméga 6, issus de l’acide linoléique (LA)
  • n-3 ou oméga 3, issus de l’acide α-linolénique (ALA). L’acide α-linolénique (ALA) est dit essentiel car nécessaire au développement et au bon fonctionnement de l'organisme sans que celui-ci sache le synthétiser. Il doit être obligatoirement apporté par l'alimentation.
  • A partir d’ALA, l'organisme fabrique d'autres oméga 3, notamment les acides eïcosapentaènoïque (EPA) et docosahexaènoïque (DHA) mais avec un très faible rendement. Les Omega 3 EPA et DHA sont donc également considérés comme essentiels et doivent aussi être apportés par l'alimentation.
    Les oméga 3 peuvent être d’origine végétale, on les retrouve dans les graines oléagineuses et les huiles qui en découlent, comme le colza, la noix, le soja, le lin et le chanvre (apport en ALA principalement) ou être d’origine marine issus de poisons gras (principalement des EPA et DHA).

    Le rapport acide linoléique (oméga 6) / acide α-linolénique (oméga 3) doit être inférieur à 5. Cela signifie que notre apport en oméga 6 ne doit pas excéder 5 fois notre apport en oméga 3. Le déséquilibre de ce rapport contribue à certaines pathologies comme les maladies cardiovasculaires, les maladies inflammatoires, et le cancer.
    Or, dans la réalité, le rapport est estimé à 9,6 : nous mangeons donc trop d’oméga 6 ou pas assez d’oméga 3!
    La consommation en oméga 6 a beaucoup augmenté entre 1960 et 2000 en France, alors que celle des oméga 3 a diminué de 40 % environ. Cet enrichissement de la ration alimentaire en oméga 6 s'explique par une consommation importante d'huiles végétales (huiles de tournesol, de maïs), de céréales et des modifications de l'alimentation animale (animaux nourris aux céréales au lieu d'herbe fraîche et de foin).

    D’après l’enquête Individuelle Nationale de Consommation Alimentaire (INCA 2) qui s’est déroulée entre 2006 et 2007 auprès de 2 624 adultes de 18 à 79 ans (1), les apports moyens en ALA, en DHA et en EPA sont bien insuffisants et loin de couvrir les apports nutritionnels conseillés (2). Seulement 14,6% de la population adulte apparait comme atteignant les recommandations pour le DHA, 7,8% pour l’EPA, et seulement 1,2% pour l’acide alpha-linoléique (3). Ces données avaient déjà été suggérées dans l’étude française SU.VI.MAX menée entre fin 1994 et fin 1998.


    Les oméga 3, des acides gras bons pour la santé!

    Les oméga 3 sont bons pour la santé! Que vous soyez sportif ou simplement une personne active, les oméga 3 sont essentiels pour vos fonctions vitales et exercent de nombreux effets.

    Les oméga 3 contribuent au fonctionnement normal du cerveau

    · Ils renforcent les capacités cérébrales. De nombreuses études suggèrent une association entre une consommation importante en omega 3 et la réduction du déclin cognitif.

    · Ils ont un rôle dans le maintien de la santé mentale (dépression, troubles du comportement...). Des travaux suggèrent un effet préventif des oméga 3 sur la dépression dans la population générale. Le taux plasmatique d’oméga 3 est plus bas chez les personnes dépressives (4) et une supplémentation en oméga 3 aurait un effet antidépresseur chez des patients souffrant d’un épisode dépressif majeur (5–7) et de troubles bipolaires (8). En 2006, l‘American Psychiatric Association suggérait une alimentation riche en poisson (au moins deux fois par semaine) et une supplémentation en EPA et DHA chez les sujets souffrant de troubles psychotiques ou de dépression (9).

    Les oméga 3 contribuent à une fonction cardiaque normale

    · Ils réduisent les cytokine pro-inflammatoires (10) qui jouent un rôle dans de la formation de la plaque d’athérome, précurseur de l’athérosclérose. L’athérosclérose est la perte d’élasticité et le dépôt de corps gras dans la lumière des artères. Le calibre rétréci des artères va être à l’origine de maladies appelées cardio-vasculaires comme l’infarctus du myocarde (artères qui irriguent le coeur “bouchées”)

    · Les oméga 3 réduisent le risque de maladie cardio-vasculaire et le risque de mort subite chez les patients ayant eu un problème cardio-vasculaire (11,12). Ces effets sont observés pour des apports compris entre 400 mg/j et 1800 mg/j d‘oméga 3 (EPA-DHA) chez des patients ayant antécédents vasculaires. L’American Heart association (13) juge raisonnable la supplémentation en oméga 3 chez les patients ayant eu une pathologie coronarienne.

    · Ils réduisent le taux plasmatique de triglycériques (14,15) ce qui en fait un traitement recommandé par l’HAS pour les patients présentant une hypertriglycéridémie sévère (16).

    Les oméga 3 contribuent au maintien d’une vision normale

    La rétine est particulièrement riche en oméga 3 et en particulier en DHA. Chez l‘animal, un déficit en oméga 3 de quelques semaines altère la fonction visuelle. Comme pour la plupart des nutriments, les lipides sont impliqués de manière favorable ou défavorable, selon leur nature et leur quantité, dans la DMLA et les autres maladies oculaires (17).
    Les oméga 3 alimentaires peuvent prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une maladie dégénérative de la rétine qui altère la vision. D’après une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition (18), les individus qui consomment habituellement des poissons huileux ou qui consomment 300 mg de DHA et d'EPA ont une réduction de risque de 38% de développer une DMLA néovasculaire.

    Les oméga 3 ont un effet sur les articulations

    · Ils réduisent l’activité et la douleur des poussées de la polyarthrite rhumatoïde. La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire, fréquent après 50 ans, d’origine auto-immune. Les oméga 3 auraient un effet sur ce rhumatisme par le biais de leur action anti-inflammatoire (19). Chez soixante patients traités pour une polyarthrite rhumatoïde, la consommation de traitement pour la douleur était réduite chez les patients prenant une supplémentation en oméga 3 (20).
    Ils préviennent et réduisent les douleurs liées à l’arthrose. L’arthrose est une pathologie du vieillissement qui est due à la dégénérescence du cartilage. Des chercheurs ont montrés chez le rat que la DHA réduirait la destruction articulaire (21). Les oméga 3 semblent prometteurs pour prévenir et traiter l’arthrose.


    Les oméga 3 les plus assimilables par notre corps

    Chaque jour, trois capsules NUTRIPURE contiennent 2340mg d’oméga 3 dont 1260mg d'EPA & 840mg de DHA.
    Nos oméga 3 sont sous forme de triglycérides, la forme naturelle retrouvée dans les huiles de poisson. Cette forme génère un surcoût mais semble avoir une meilleure biodisponibilité et être mieux absorbée que les esters d’éthyle (22,23).


    Poissons issus d’une pêche écologiquement responsable dans une zone “Friend of the Sea”

    Notre poisson est pêché dans la zone Friend of the Sea (FOS) Area 87 située au Sud Est du Pacifique, au large du « Chili, Pérou ». C’est un périmètre de pêche parmi les plus préservés, très peu industrialisé et très peu pollué.
    Les espèces sont essentiellement des petits poissons sauvages (sardines, anchois) à croissance rapide et à cycle de reproduction court.
    Les petits poissons gras sont plus intéressants que les gros car ils contiennent peu de polluants. Les autres gros poissons à longue durée de vie, comme le thon, sont en fin de chaîne alimentaire et concentrent les déchets : mercure, dioxines, pesticides (24).
    La zone est très contrôlée et les bateaux sont sous licences et sont identifiés.

    Les critères principaux du label FOS pour qualifier une pêche de « durable » (25):

    • Réserves qui ne sont pas surexploitées selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), les organismes régionaux de pêche et les autorités nationales marins
    • Aucun impact significatif sur les fonds marins
    • Méthodes de pêche sélectives (maximum 8% de déchets). Aucune capture accessoire des espèces énumérées dans la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)
    • Respect des normes locales
    • Bilan énergétique et l'amélioration de l'efficacité énergétique annuelle
    • Gestion des déchets
    • Responsabilité sociale

    Une méthode de fabrication respectueuse des oméga 3 et une traçabilité des produits

    Le bateau transportant les poissons accoste directement au quai de l’usine d’EPAX (26) située à Aalesund (Norvège). C’est ici que sont extraites à basse température les huiles riches en oméga 3 afin de ne les dénaturer. L’huile est ensuite décontaminée pour éliminer les dernières impuretés. Enfin, les capsules molles contenant l’huile riche en oméga 3 sont réalisées à base de gélatine de poisson afin d’être respectueux de la matière premère. L’encapsulation est réalisée en France chez Capsugel en Bretagne.
    Le principal indice qualité des oméga 3 s'appelle TOTOX (TOTal OXydation). Il mesure le degré d'oxydation des oméga 3 (rancissement oxydatif). Plus l'indice TOTOX est élevé plus les oméga 3 auront été oxydés (dégradés) ce qui génère des composés toxiques qui peuvent avoir des effets néfastes sur l'organisme (27). Un TOTOX élevé signifie également que la dose réelle d'oméga 3 est éloignée du dosage théorique mentionné sur l'étiquette. Le niveau TOTOX maximum est fixé à 26. Chez NUTRIPURE, nous avons fixé notre seuil maximum acceptable à 6.

    Plusieurs dispositions sont prises pour limiter le rancissement oxydatif :

    • Oméga 3 sous la forme de triglycérides
    • Ajout d’antioxydants naturels, la vitamine E et un extrait de romarin
    • Processus d’extraction de l’huile à faible température
    • Emballage opaque qui permet d’éviter l’exposition des oméga 3 à la lumière
    • De plus, nous vous conseillons de conserver vos oméga 3 au réfrigérateur, au frais à l’abri de la lumière

    1. Étude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires 2 (INCA 2) (2006-2007) [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: https://www.anses.fr/fr/system/files/PASER-Ra-INCA2.pdf

    2. Données de consommations et habitudes alimentaires de l’étude INCA 2 [Internet]. Data.gouv.fr. [cité 28 janv 2018]. Disponible sur: /fr/datasets/donnees-de-consommations-et-habitudes-alimentaires-de-letude-inca-2-3/

    3. Analyse des apports nutritionnels en acides gras de la population française à partir des données INCA 2 (février 2015) [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: http://www.terresunivia.fr/sites/default/files/rapport-activite/RA-2012-onidol.pdf

    4. McNamara RK, Jandacek R, Rider T, Tso P, Dwivedi Y, Pandey GN. Selective deficits in erythrocyte docosahexaenoic acid composition in adult patients with bipolar disorder and major depressive disorder. J Affect Disord. oct 2010;126(1‑2):303‑11.

    5. Mocking RJT, Harmsen I, Assies J, Koeter MWJ, Ruhé HG, Schene AH. Meta-analysis and meta-regression of omega-3 polyunsaturated fatty acid supplementation for major depressive disorder. Transl Psychiatry. mars 2016;6:e756.

    6. Deacon G, Kettle C, Hayes D, Dennis C, Tucci J. Omega 3 polyunsaturated fatty acids and the treatment of depression. Crit Rev Food Sci Nutr. janv 2017;57(1):212‑23.

    7. Sarris J, Murphy J, Mischoulon D, Papakostas GI, Fava M, Berk M, et al. Adjunctive Nutraceuticals for Depression: A Systematic Review and Meta-Analyses. Am J Psychiatry. juin 2016;173(6):575‑87.

    8. Sarris J, Mischoulon D, Schweitzer I. Omega-3 for bipolar disorder: meta-analyses of use in mania and bipolar depression. J Clin Psychiatry. janv 2012;73(1):81‑6.

    9. Freeman MP, Hibbeln JR, Wisner KL, Davis JM, Mischoulon D, Peet M, et al. Omega-3 fatty acids: evidence basis for treatment and future research in psychiatry. J Clin Psychiatry. déc 2006;67(12):1954‑67.

    10. Chang CL, Deckelbaum RJ. Omega-3 fatty acids: mechanisms underlying « protective effects » in atherosclerosis. Curr Opin Lipidol. août 2013;24(4):345‑50.

    11. Wang C, Harris WS, Chung M, Lichtenstein AH, Balk EM, Kupelnick B, et al. n-3 Fatty acids from fish or fish-oil supplements, but not alpha-linolenic acid, benefit cardiovascular disease outcomes in primary- and secondary-prevention studies: a systematic review. Am J Clin Nutr. juill 2006;84(1):5‑17.

    12. Maki KC, Palacios OM, Bell M, Toth PP. Use of supplemental long-chain omega-3 fatty acids and risk for cardiac death: An updated meta-analysis and review of research gaps. J Clin Lipidol. oct 2017;11(5):1152‑1160.e2.

    13. Siscovick DS, Barringer TA, Fretts AM, Wu JHY, Lichtenstein AH, Costello RB, et al. Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acid (Fish Oil) Supplementation and the Prevention of Clinical Cardiovascular Disease: A Science Advisory From the American Heart Association. Circulation. avr 2017;135(15):e867‑84.

    14. Park Y, Harris WS. Omega-3 fatty acid supplementation accelerates chylomicron triglyceride clearance. J Lipid Res. mars 2003;44(3):455‑63.

    15. Chan DC, Watts GF, Mori TA, Barrett PHR, Redgrave TG, Beilin LJ. Randomized controlled trial of the effect of n-3 fatty acid supplementation on the metabolism of apolipoprotein B-100 and chylomicron remnants in men with visceral obesity. Am J Clin Nutr. févr 2003;77(2):300‑7.

    16. Haute Autorité de Santé - Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2039802/fr/principales-dyslipidemies-strategies-de-prise-en-charge

    17. SanGiovanni JP, Chew EY. The role of omega-3 long-chain polyunsaturated fatty acids in health and disease of the retina. Prog Retin Eye Res. janv 2005;24(1):87‑138.

    18. Chong EW-T, Kreis AJ, Wong TY, Simpson JA, Guymer RH. Dietary omega-3 fatty acid and fish intake in the primary prevention of age-related macular degeneration: a systematic review and meta-analysis. Arch Ophthalmol Chic Ill 1960. juin 2008;126(6):826‑33.

    19. Hurst S, Zainal Z, Caterson B, Hughes CE, Harwood JL. Dietary fatty acids and arthritis. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. juin 2010;82(4‑6):315‑8.

    20. Goldberg RJ, Katz J. A meta-analysis of the analgesic effects of omega-3 polyunsaturated fatty acid supplementation for inflammatory joint pain. Pain. mai 2007;129(1‑2):210‑23.

    21. Wang Z, Guo A, Ma L, Yu H, Zhang L, MENG H, et al. Docosahexenoic acid treatment ameliorates cartilage degeneration via a p38 MAPK-dependent mechanism. Int J Mol Med. juin 2006;37(6):1542‑50.

    22. Dyerberg J, Madsen P, Møller JM, Aardestrup I, Schmidt EB. Bioavailability of marine n-3 fatty acid formulations. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. sept 2010;83(3):137‑41.

    23. Neubronner J, Schuchardt JP, Kressel G, Merkel M, von Schacky C, Hahn A. Enhanced increase of omega-3 index in response to long-term n-3 fatty acid supplementation from triacylglycerides versus ethyl esters. Eur J Clin Nutr. févr 2011;65(2):247‑54.

    24. Mozaffarian D, Rimm EB. Fish intake, contaminants, and human health: evaluating the risks and the benefits. JAMA. oct 2006;296(15):1885‑99.

    25. Friend of the Sea - Pêcheries et Aquaculture Durables [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: http://www.friendofthesea.org/FR/

    26. Epax. Epax Omega-3 Concentrates [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: http://www.epax.com/kunder/epax/cms.nsf/doc/E2B26B1EF9BE720AC12579D5004C18AD

    27. Sécurité des huiles et des graisses (janvier 2011) - Conseil supérieur de la santé [Internet]. [cité 29 janv 2018]. Disponible sur: https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/19067528/S%C3%A9curit%C3%A9%20des%20huiles%20et%20des%20graisses%20%28janvier%202011%29%20%28CSS%208310%29.pdf

COMPOSITION

Huile de poisson, gélatine marine (poisson), humectant : glycérol, antioxydants : extraits de romarin et mélange de tocophérols naturels, émulsifiant : lécithine de tournesol.

Les omégas 3 sont sous forme de triglycérides.


INDICATIONS

Complément alimentaire à base d’Huile de poisson


INFORMATIONS NUTRITIONNELLES

Informations nutritionnelles Quantité par dose journalière (3 capsules)
Omega 3 2340 mg
Dont EPA 1260 mg
Dont DHA 840 mg

AVERTISSEMENT

Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré.
Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
Tenir hors de la portée des jeunes enfants.

DOSAGE & PRÉPARATION

Prendre 3 capsules molles par jour avec un verre d’eau


CONSEILS D’UTILISATION

Prenez 3 capsules d’Omega 3 par jour de préférence pendant les repas afin de répartir les doses d’Omega 3.
Conservez vos gélules au réfrigérateur.


A PRENDRE DE PRÉFERENCE

  • check Pendant le repas de votre choix

QUESTIONS ET RÉPONSES

Vous aimerez aussi

Articles du blog en relation