Les dangers des anti-inflammatoires et les alternatives naturelles

Publié le : 12/12/2019 17:33:20
Catégories : NUTRITION SPORTIVE , SANTÉ

Les médicaments de la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés chaque jour par des centaines de millions de personnes dont les sportifs pour réduire les douleurs articulaires tendineuses ou musculaires et bien entendu pour réduire les maux de tête, réduire les symptômes de la fièvre, les douleurs et les crampes du syndrome prémenstruel.

Mais les anti-inflammatoires génèrent paradoxalement beaucoup d’effets secondaires régulièrement pointés du doigt sans que pour autant les habitudes de consommation ou de prescription ne changent. Il existe pourtant des anti inflammatoires naturels sans effets secondaires.

Comment résoudre ses problèmes inflammatoires rapidement sans hypothéquer sa santé à long terme ? Quelles anti inflammatoires naturels utiliser ?

anti inflammatoires naturels

Les anti inflammatoires naturels via l'alimentation

Avant d'utiliser des médicaments, sachez qu'il existe des anti inflammatoires naturels. Il est possible d'en retrouver dans notre alimentation, dans des plantes et dans des compléments alimentaires naturels. D'autre part, une modification de nos comportements peut amener à réduire l'inflammation chronique. On s'attaque ainsi à l'origine du problème inflammatoire.

Riches en légumes, en fruits, aromates et épices et équilibré en protéines et graisses essentielles. Pour vos sources de glucides privilégiez l’utilisation du riz, des lentilles ou mieux la patate douce qui est un légume racine riche en glucide mais qui n’acidifie pas le corps. Penser à vous hydrater suffisamment en buvant de l’eau, des infusions, du thé, des jus de légumes au moments des repas.

1. Combler ses déficits en vitamines et minéraux

Les vitamines, minéraux ou en éléments protecteurs antioxydants chargés de neutraliser les radicaux libres produit ou responsable de l’inflammation. Malheureusement, les cultures intensives, quelles soient bio ou conventionnelles, ont appauvri les sols et les fruits et légumes n'ont plus les mêmes valeurs nutritionnelles qu'autrefois. NUTRIPURE a conçu un multivitamines qui remplit cette mission. On citera par ailleurs le rôle de la vitamine A apportée par le béta carotène et de la vitamine E sur l'inflammation.

Multivitamines

Multivitamines complet Hautement biodisponible

  • check 12 vitamines, 5 minéraux dont un complexe ZingMgB6.
  • check Quercétine, Lutéine, Sélénium, CoEnzyme Q10.
  • check Conditionnements : 60 gélules et Pack de 6x60 gélules
  • check Posologie : 2 gélules / jour

Voir le produit

2. Equilibrer les apports en acides gras essentiels

Les acides gras essentiels ne sont pas synthétisés par notre organisme. Il set donc nécessaire de les apporter dans notre alimentation. L'exemple des omega 3 est parlant. LA consommation de 100 à 200g de poisson type sardine et maquereau vous apportera les omega 3 nécessaires à votre santé.

Si vous n'avez pas la possibilité ou l'envie de consommer quotidiennement du poisson, il est également possible de choisir des gélules d'omega 3, plus économiques et avec un faible impact sur la faune puisqu'ils sont issus d'une pêche durable. 

Oméga 3 Epax

Oméga 3 Epax : les meilleurs du marché

  • check 1000mg d'huile de poisson dont 420mg d'EPA + 300mg de DHA
  • check Conditionnement 90 et 600 capsules
  • check Posologie : 3 capsules / jour

Voir le produit

3. Le Curcuma : un anti inflammatoire naturel

Le curcuma est notoirement connu pour ses effets anti oxydants et anti inflammatoires. Cet épice se consomme une poudre ou en jus. Elle est riche en vitamines B1, B2, C, E, K. Malheureusement, le curcuma est très mal assimilé par l'organisme. Consommé à hautes doses, il provoque un inconfort intestinal et peut générer des douleurs ou des diarrhées. L'extraction de son principe actif, la curcumine, responsable de l'action anti inflammatoire est la solution pour obtenir ses bienfaits sans avoir le problème de son assimilation.

Il existe de nombreux extraits de curcuma disponibles sur le marché. Le plus fréquemment, la curcuma est associée à du poivre. Nous déconseillons cette association qui possède 2 gros défauts. Le poivre va augmenter l'inflammation et la porosité intestinale. Cela revient à associer le poison et le remède. 

De nombreux extraits de curcuma sont également associés à des ingrédients plus ou moins miraculeux. S'ils ont effectivement la capacité d'augmenter l'assimilation du curcuma, ils ont l'inconvénient d'associer la curcuma à des particules chimiques telles que les nanoparticules (Polysorbate), le dioxyde de titane ou la cellulose microcristaline.

NUTRIPURE a fait le choix d'une association de la curcumine avec une chaîne de 8 molécules de différents sucres. Les 8 molécules de sucre étant hydrosolubles, la curcumine encapsulée est assimilée avec l'eau qui la contient. On obtient ainsi une curcumine hydrosoluble. Arrivée dans l'intestin, la chaîne de sucres subit une digestion dans la voie intestinale (l'amylase) qui coupe les différentes liaisons de la chaîne de sucres (cyclodextrine). La curcumine est ainsi libéré.

Ce procédé ne génère aucune assimilation de particules chimiques. Seuls 8 molécules de sucres sont assimilées par l'organisme, ce qui représente moins d'1 gramme par jour ! 

Active Curcumine

Active Curcumine

  • check 90 et 6x90 gélules d'Active Curcumine extrait du Curcuma Longa - 100% pure
  • check Cible : inflammations, articulations et vieillissement. Antioxydant naturel
  • check Curcumine Cavacurmin® Hautement Biodisponible grâce à sa solubilité dans l'eau!
  • check Sans adjuvant ni édulcorant - Sans nanoparticules. Posologie : 1 g / jour.

Voir le produit

4. Le gingembre

Au même titre que le curcuma, le gingembre possède des vertus anti inflammatoires. Vous pouvez consommer le gingembre de préférence frais dans vos plats, en infusion ou comme épice.

5. Les plantes comme l'ortie

Considérée à tort comme une mauvaise herbe, les bienfaits de l'ortie sont multiples. L'ortie regorge de vitamines, minéraux et de protéines. Avec sa forte teneur en anti inflammatoires (des flavonoïdes), l'ortie  va participer au bien être articulaire en fournissant de la force et en aidant la consolidation des os notamment.

Feuille d'ortie poudre bio

Feuille d'ortie poudre bio

  • check 150g de poudre de feuilles d'ortie BIO - 100% pure - non urticante
  • check Cible : tonique, circulation veineuse, articulations, peau acnéique
  • check L'ortie est naturellement riche en minéraux et oligo-éléments.
  • check A utiliser sur vos salades, dans vos smoothies ou vos soupes. Posologie : 5g / jour

Voir le produit

Comment mes compléments alimentaires calment l'inflammation

1. En boostant votre microbiote

L'inflammation est également à notre microbiote, celui générant une inflammation permanente pour assurer notre l'immunité. En Effet, un niveau d'inflammation physiologique est indispensable pour contrôler le microbiote et les réactions déclenchées par des espèces pathogènes qu'il contient.

La présence de bactéries inflammatoires génère une réaction immunitaire des macrophage intestinaux qui produisent alors des cytokines (médiateurs pro inflammatoires). Cette réaction en chaîne déclenche une inflammation locale et augmente la perméabilité de la paroi intestinale. La porosité intestinale laisse alors passer les bactéries inflammatoires dans la circulation sanguine, provoquant ainsi la propagation du phénomène inflammatoire.

Favoriser l’entretien de la muqueuse intestinale et aider notre microbiote à entretenir l’immunité va permettre de limiter le niveau local de l’inflammation. Une inflammation du microbiote réduite engendrera moins de propagation de l'inflammation dans l'organisme. L'utilisation de probiotique + curcumine + Glutamine remplira cette action.

Pure biotiques va alimenter le microbiote intestinal en apportant des souches organiques qui aideront le microbiote via une colonisation suffisante de "bonnes souches" afin de ne pas laisser les bactéries étrangères se développer.

Pure Biotiques

Pure Biotiques

  • check Cible : santé intestinale, digestion, intestin irritable
  • check Action combinée de 2 familles de prébiotiques et de 5 familles de probiotiques
  • check Probiotiques : 10 Milliards d'UFC adaptées à notre microbiote
  • check Prébiotiques : l'inuline de chicorée et les Fructo-Oligosaccharides nourrissent le microbiote
  • check Mélange protégé par des gélules gastro-résistantes DR Caps® pour passer l'estomac

Voir le produit

La glutamine est l'acide aminé le plus abondant dans le sang et dans les tissus. Le rôle de la glutamine sur la santé de la paroi intestinale a été prouvé. Dans une étude sur des sujets humains atteints du syndrome de l'intestin irritable, 79% des patients signalaient une amélioration des symptômes liés au SII. La perméabilité était notamment améliorée.

L-Glutamine

L-Glutamine

  • check L-Glutamine BioKyowa® végétale - 100% pure - excellente assimilation - goût neutre
  • check Idéal en récupération : La L-Glutamine est l'acide aminé le plus présent dans nos muscles
  • check Santé intestinale : la L-Glutamine nourrit le tube intestinal suite à des efforts intenses
  • check Conditionnement 150g et 750g. Goût neutre

Voir le produit

2. En modulant et en calmant l’inflammation

En diminuant drastiquement l’activité de dizaines d’enzymes (les COX et les LOX). Ce sont ces enzymes qui sont bloqués par les anti-inflammatoires. Les compléments Nutripure ne font que les moduler à la baisse en diminuant leur activité parallèlement aux conseils préalablement indiqués.

Arthropure est un complément alimentaire qui cible les douleurs articulaires et l'arthrose grâce à sa composition unique.  La présence du boswellia serrata, une résine issue de l'espèce d'arbre du même nom. Son principe actif, les acides boswelliques aideront à soulager la douleur et l'inflammation chronique des articulations.

Nous conseillons Arthropure pour toutes les personnes souffrant de douleur articulaire et d'arthrose et de l'associer avec Active Curcumine. 

Arthropure

Arthropure : MSM Chondroïtine Glucosamine Boswellia

  • check 700mg d'OptiMSM® : le souffre organique breveté, précurseur du tissu cartilagineux
  • check 600mg de Chondroïtine Sulfate Solabia®
  • check 500mg d'N Acetyl Glucosamine Kaneka® : la glucosamine de référence
  • check 250mg d'extrait de Boswellia WorkVel® pour favoriser la santé des os et des articulations
  • check 40mg de Vitamine C pour assurer la fonction normale des os, des cartilages et de la peau
  • check Conditionnement : 120 gélules (1 mois) ou 6x120 gélules (6 mois dont 2 offerts).

Voir le produit

Autres conseils pour soulager ses douleurs

Pour se passer des anti-inflammatoires, il faut également s’attaquer aux causes de ses inflammations particulièrement en cas d’inflammation tendineuse ou articulaire ou de douleurs musculaires. La réduction des comportements générant de l'inflammation va soulager les douleurs.

1. Mieux planifier le volume et l’intensité de vos séances ou de vos activités physiques

En d’autres termes faire moins de série et éventuellement moins de répétitions si vous faites de la musculation. Courir, pédaler ou marcher moins longtemps. Jardiner moins longtemps mais plus régulièrement. C’est souvent une augmentation brutale d’activité physique qui est responsable d’une inflammation importante et soudaine.

2. Faire attention à l’exécution de vos mouvements

En respectant la règle de la non douleur : Pendant votre séance ou votre activité aucun mouvement ne doit vous faire mal durant ou le lendemain. De légère courbatures ou des tensions musculaires sont normales mais pas plus.

3. Diminuer vos déséquilibres musculaires

Si autours de vos articulations certains muscles sont trop raides et trop tendus et d’autres sont trop relâchés et étirés : vos articulations fonctionnent mal et cela génère des douleurs ou des raideurs inutiles. C’est la thématique que je développe dans mon ouvrir MAC bouger sans douleur disponible sur mon site sportif

4. Prenez soin de votre hygiène globale

Sommeil, mental, hygiène environnementale permettant de ne pas sur-stimuler le système immunitaire.

L’application de ces conseils vous permettra dans la grande majorité des cas de vous passer des anti-inflammatoires pour ne les utiliser que dans des situations exceptionnelles et graves.

Qu'est ce que l’inflammation chronique ?

Lors d’une inflammation, 3 phases se succèdent: l’initiation, l’amplification et la résolution. La succession de ces 3 phases dure 3 à 7 jours.

Lors de ces 3 phases, un grand nombre de molécules sont libérées :

  • Des cellules immunitaires,

  • Des radicaux libres

  • Des dérivés de certains acides gras oméga 3 & oméga 6 de nature hormonale qui, selon les besoins, exercent un effet atténuateur ou amplificateur de l’inflammation.

Lorsque le foyer inflammatoire reste important ou que sa résolution est insuffisante, le corps maintient la phase d’amplification : c’est l’inflammation chronique.

L’inflammation chronique se développe ou perdure en cas de :

  • Déficit en vitamines et minéraux ou en éléments protecteurs antioxydants chargés de neutraliser les radicaux libres.

  • Déséquilibres entre nos apports en omega 3 et oméga 6.

  • Déséquilibres du microbiote et brèche dans la muqueuse intestinale (hyperperméabilité).

  • Dysfonctionnement immunitaire.

Cet état d’inflammation chronique et ces dysfonctionnements immunitaires consomment énormément d’énergie, génèrent beaucoup trop de radicaux libres, épuisent et abîment nos mitochondries (les cellules qui produisent notre énergie). Cela perturbe le fonctionnement hormonal et épuise lentement l’ensemble de l’organisme.

Ainsi en cas d’inflammation chronique et de dysfonctionnement immunitaire :

  • La construction musculaire s‘effectue mal voire pas du tout (on perd de la masse musculaire).

  • La régénération des tendons et des articulations, naturellement longue, prend encore plus de temps. Le risque de tendinites augmente, ou leur chronicité s’accentue.

  • Les processus de pertes de graisse sont limités ou se verrouillent.

  • Le contrôle pulsionnel et donc le contrôle de l’alimentation est moins performants. #j’ai-encore-craqué !

  • Les états dépressifs s’installent plus facilement et durablement. La motivation se détériore, de même que la confiance en soi.

  • La rétention d’eau (eau + lymphe) s’installent.

En résumé : en cas d’inflammation chronique et de dysfonctionnement immunitaire, pas de physique ou de mental au top possible.

Comprendre l’action des anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aident à réduire la douleur et le gonflement associé aux processus inflammatoires, car ils agissent en bloquant le processus inflammatoire et les hormones qui causent l'inflammation qu’on appelle les prostaglandines.

Ils modifient également la façon dont nos nerfs communiquent des sensations de «douleur» aux cerveaux. 

Le problème, c’est que ces processus inflammatoires sont absolument nécessaires pour une régénération des tissus. L’inflammation est un processus physiologique fondamental pour l’organisme. Elle est intimement liée à l’immunité. Sans inflammation, pas de guérison, pas de réparation, pas de construction (musculaire, etc).

L’inflammation permet un recyclage ou une réparation des différentes structures de notre organisme.

Le danger des médicaments anti-inflammatoires

Une prise trop régulière ou trop importante d’anti-inflammatoire met en danger la santé pour le sportif, mais également celle des personnes sédentaires. Les effets secondaires peuvent engendrer à leur tour des maladies bien plus grâce que l'inflammation que l'on cherche à réduire. 

Les effets secondaires les plus connus de l’ibuprofène et d'autres anti-inflammatoires couramment consommés sont :

  • De l’hypertension artérielle.

  • Une irritation de l'estomac ou des ulcères.

  • Une irritation puis une augmentation de la porosité intestinale.

  • Une augmentation des risques de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébraux, même chez les personnes ne présentant pas un risque élevé au départ (si vous prenez des doses très élevées et si vous utilisez le médicament à long terme pour gérer vos douleurs).

  • Des problèmes d'infertilité chez les femmes et de baisse de testostérone chez les hommes après l’arrêt d’utilisation des Anti-inflammatoires.

  • Paradoxe des paradoxes pour un sportif : ils diminuent la vitesse et la qualité des réparations des tendons alors qu’ils sont classiquement prescrit ou utilisés pour lutter contre les inflammations tendineuses.

  • Enfin la prise d’anti inflammatoire masque le problème global ce qui peut entraîner des problèmes de santé beaucoup plus important par effet domino.

En résumé : Gardez en tête les anti-inflammatoires calment la douleur inflammatoire, mais ne règlent absolument pas la cause ou l’origine de vos douleurs ! Une utilisation systématique est dangereuse pour votre santé, celle ci pouvant engendre d'autres maladies !

Le danger des anti-inflammatoires en cas de COVID-19

Les experts rappellent que les anti inflammatoires sont susceptibles de perturber la réponse immunitaire et la réaction inflammatoire bénéfique développée par l'organisme au début des infections.

Ils rappellent qu'une inflammation ne doit être combattue que lorsque celle-ci devient excessive.

La curcumine ou l'ortie étant des plantes aux vertues anti inflammatoires, compte tenu de ces travaux d'expertise, l'ANSES recommande :

  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans un but préventif de suspendre immédiatement la consommation de compléments alimentaires comme le Curcuma dès l'apparition des premiers symptômes du COVID-19

  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans le contexte de pathologies inflammatoires chroniques de discuter impérativement avec leur médecine de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation

Pour les personnes ne présentant pas de symptômes du Covid 19, la consommation de plantes anti inflammatoires telles que le curcuma ou l'ortie ne présente pas de risques, au contraire.

Prenez soin de vous.

Christophe Carrio

1. Zhou Q, Verne ML, Fields JZ, Lefante JJ, Basra S, Salameh H, Verne GN, « Randomised placebo-controlled trial of dietary glutamine supplements for postinfectious irritable bowel syndrome », Gut, août 2018.

Articles en relation

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered

Recherche dans le blog

Derniers articles