Baisse des apports en vitamines et minéraux des aliments : mythe ou réalité ?

Partager ce contenu

Publié le : 26/09/2019 20:33:26
Catégories : SANTÉ

Le but premier de l’alimentation est de fournir à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin pour son bon fonctionnement. Malheureusement, depuis près un demi-siècle, la qualité de nos aliments s’est détériorée.

Certains professionnels de santé parlent même de déclin de la valeur nutritionnelle de notre nourriture. En effet, suite à une agriculture trop intensive privilégiant les caractéristiques visuelles et le rendement, la pollution, une surconsommation de produits industrialisés au détriment des produits frais mais aussi à un mode vie plus stressant et fatiguant, nos besoins en nutriments essentiels ne sont pas toujours comblés. Lorsque des déficits et des déséquilibres nutritionnels se mettent en place, l’organisme peut devenir plus vulnérable avec un risque plus élevé de développer des pathologies graves. Le déficit ou carence en vitamines B9, B12, C ou D peut en effet avoir de graves conséquences.

Alors pourquoi notre alimentation est aujourd’hui de moins bonne qualité sur le plan nutritionnel et comment la micronutrition peut aider à couvrir nos besoins ?

carence vitamines minéraux

Une perte de qualité nutritionnelle des aliments

Un statut en vitamines et minéraux déploré par les études

Des études comparatives menées ces 50 dernières années montrent qu’il existe bien une perte en nutriments dans les aliments que nous consommons actuellement.

Prenons comme exemple une étude réalisée aux Etats-Unis par Donald Davis (1), chercheur à l’Université du Texas, publiée en 2004 dans le Journal of the American College of Nutrition. Ils ont étudié L’évolution des valeurs nutritionnelles de 43 légumes et fruits a été étudiée entre 1950 et 1999. Des réductions significatives ont été retrouvées pour certains nutriments : jusqu’à 20 % pour la vitamine C, 15 % pour le fer, 16 % pour le calcium ou encore 6 % pour les protéines.

Toutefois, un biais de quantification peut exister pour les données nutritionnelles anciennes. D’une part, les tables Ciqual, ne mentionnaient que des moyennes sans les minima, maxima et degrés de confiance et d’autre part les méthodes biochimiques d'analyse des nutriments sont plus disponibles et plus fiable à ce jour. 

Plus récemment, en 2007, Brian Halweil, professeur au Worldwatch Institute révèle aussi à travers une synthèse scientifique une diminution de la teneur en vitamines, protéines, minéraux et oligo-éléments dans nos aliments. 

En France, certains scientifiques dénoncent ce déficit nutritionnel comme Philippe Desbrosses, Docteur en Sciences de l’environnement à l’université Paris-VII :

  • « Il faudrait 100 pommes actuelles pour le même apport de vitamine C qu'une seule pomme ancienne et 20 oranges au lieu d'1 pour l'apport de vitamine A!! »

  • « La teneur en calcium est 4 fois moins élevée dans le brocoli »

  • « La viande contient deux fois moins de fer »

  • « Le lait contient de moins en moins d’acides gras essentiels »

Les principaux facteurs qui expliquent cette différence nutritionnelle 

a) Une surexploitation des terres

Les ressources en terre et en eau se sont dégradées et appauvries en éléments nutritifs depuis les années 60, suite à des techniques d’agriculture intensive. La mise en place de ce système de production a entraîné l’appauvrissement des sols et leur pollution à cause d’une utilisation trop abusive de pesticides et d’engrais chimiques. La priorité est de sélectionner les denrées alimentaires les plus robustes et d’obtenir un haut potentiel de rendement. Qui plus est, les récoltes se font avant que la maturité ne soit atteinte. 

Ce virage de l’agriculture fût surnommé dans les années 1960 la « révolution verte ». Cependant, ce modèle d’agriculture modifie la concentration en sels minéraux dans les sols, ce qui influence directement la composition nutritionnelle des aliments.

b) La baisse de la biodiversité

C’est un fait, cette technique a permis d’accroître les rendements agricoles mais aux dépens de la diversité génétique des espèces végétales. Un grand nombre de variétés traditionnelles ne sont plus aujourd’hui cultivées, comme le déclare le généticien espagnol José Esquinas Alcazar. Selon lui, seulement 150 espèces sont cultivées de nos jours au niveau mondial comme le blé, le maïs, le riz et la pomme de terre. Nous aurions perdu les trois quarts de la biodiversité de l'agriculture au cours du XXe siècle. Les fruits et les légumes sur les étalages sont plus beaux et plus résistants mais ils ont aussi perdu en goût et en densité nutritionnelle ! Malheureusement, nous assistons à une standardisation des produits végétaux et une perte de la diversité génétique. 

c) Des aliments dénaturés

Du fait de cette méthode récente de production, les aliments deviennent de plus en plus dénaturés. Parfois, certaines substances sont ajoutées dans les semences pour un meilleur rendement. A l’inverse, les denrées sont parfois privées de certains micronutriments afin d’être plus rentables, plus résistantes ou encore pour obtenir un aspect plus attrayant. 

Le raffinage est aussi une technique courante qui dénature les aliments. Elle est très répandue pour le sucre, les céréales et les huiles afin de donner un plus bel aspect visuel aux denrées ou encore de simplifier les conditions de stockage. 

Enfin, certains modes de préparation, comme la cuisson à haute température, l’épluchage ou la friture, ne sont pas toujours adaptés pour conserver la valeur nutritionnelle des aliments. 

d) La pollution

Pour obtenir un tel rendement agricole, les engrais chimiques et les pesticides ont été sur-utilisés polluant massivement l’air, le sol et l’eau. Cette pollution interfère directement sur la qualité des aliments et de l’eau que nous consommons. En effet, les aliments issus de l‘agriculture conventionnelle sont plus chargés en métaux lourds, résidus de pesticides, dérivés d’antibiotiques, de nanoparticules ou encore de perturbateurs endocriniens. 

Face à cette pollution, notre organisme actionne différents mécanismes de défense comme notre système immunitaire ou encore notre processus de détoxification via le foie pour éliminer ces toxines (radicaux libres, ….). En cela, les micronutriments comme les vitamines, les minéraux et les oligoéléments jouent un rôle primordial pour soutenir ses différentes fonctions et assurer le fonctionnement normal de l’organisme. Il est donc essentiel de fournir à son corps suffisamment de nutriments au quotidien. 

Le bio est-il la solution ?

Aujourd’hui, les produits Bio sont fortement plébiscités par les consommateurs, soucieux de leur santé et de l’environnement. En effet, il est clairement établi que l’alimentation issue de l’agriculture biologique contient moins de métaux lourds et de résidus de pesticides en comparaison à l’alimentation conventionnelle. Mais qu’en est-il de la qualité nutritionnelle ?

Différentes études ont comparé la composition nutritionnelle des aliments d’origine conventionnelle et biologique (2–5). Certaines différences s’affichent :

  • La viande et le lait BIO comportaient plus d’acides gras polyinsaturés comme les oméga 3 (5)

  • Les fruits et les légumes bio contiendraient plus d’antioxydants notamment en polyphénols (teneur de 18 à 69% plus élevée en moyenne) (4) 

  • La teneur était plus élevée en vitamine C pour certains produits BIO (4)

  • Les valeurs en chrome étaient réduites de 59% et de 8% en manganèse dans les produits BIO. Par contre, ces derniers présentaient une concentration plus importante en molybdène (65%), en zinc (5%) et en magnésium (4%) (4)

  • Il n’y avait pas de différence significative pour les glucides (4) 

  • Les légumes et fruits BIO contiennent autour de 50% de nitrates en moins (2)

Selon certaines études (6), les différences nutritionnelles entre le BIO et le conventionnel ne sont pas marquantes mais il faudrait approfondir les analyses selon le type de sol, les espèces, les variétés de culture.

Le rôle des nutriments dans le métabolisme et les conséquences en cas de carence

Chaque nutriment présente différentes propriétés toutes essentielles pour le fonctionnement normal de l’organisme. Par exemple, les vitamines B favorisent un bon métabolisme énergétique. Le zinc, le sélénium, le Bêta Carotène ou encore les vitamines C et E sont des antioxydants permettant de lutter contre l’attaque des radicaux libres. Ils nous protègent du stress oxydatif engendré par la pollution, une mauvaise alimentation, le tabac ou encore l’alcool. Par ailleurs, la vitamine D et le magnésium aident à une fonction musculaire et une ossature saines. 

Les bienfaits des nutriments sont nombreux. Chacun présente des rôles indispensables pour notre santé et notre bien-être. En cas de carence, des complications peuvent s’installer et provoquer sur le long terme des maladies plus graves comme les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose ou encore le diabète.

En France, certains déficits nutritionnels sont plus fréquents comme le déficit en fer, en magnésium, en vitamine D ou encore en oméga 3. 

Un déficit en magnésium 

Le déficit en magnésium est très courant au sein de la population française. Selon l’étude SU.VI.MAX en 1987, 75% des hommes et 77% des femmes n’ont pas les apports nutritionnels conseillés. Ce minéral intervient dans le fonctionnement du système nerveux, le métabolisme énergétique, les fonctions psychologiques et musculaires mais aussi la synthèse protéique. 

Une carence en magnésium occasionne du stress, de la fatigue, des crampes musculaires et une irritabilité. Dans des cas plus sévères, des crises de tétanie peuvent apparaître.

Une insuffisance en vitamine D

80% des Français présentent une déficience en vitamine D, sachant que le soleil est la principale source. Cette vitamine est indispensable à la fixation du calcium au niveau des os. Elle joue donc un rôle fondamental pour la santé des os et des dents. Mais elle intervient aussi dans le système immunitaire. 

Par conséquent, une carence en vitamine D chez les nourrissons et les enfants peut déclencher une maladie appelée le rachitisme. Elle se caractérise par une insuffisance de calcification des os et des cartilages. 

A l’âge adulte, un manque de vitamine D contribue à une perte de la densité osseuse et affaiblit les défenses naturelles. 

Un manque d’oméga 3

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ils contribuent à la santé du cœur, des yeux et du cerveau. Pourtant, notre alimentation occidentale est pauvre en oméga 3 et par contre riche en oméga 6, ce qui renforce le déséquilibre du ratio oméga 6/oméga 3. Pour preuve, de nombreuses études épidémiologiques ont mis en évidence que les populations des pays industrialisés présentent des carences en oméga 3. Selon l’étude INCA 2, 98,8% des Français ont un apport insuffisant en acide alpha-linolénique (ALA) alors que le corps ne sait pas le fabriquer. Or, cet acide gras est le précurseur de deux autres oméga 3, l’EPA et le DHA. En effet, l’organisme est capable de convertir l’ALA en EPA puis en DHA mais le taux de conversion reste réduit. Selon un rapport de l’ANSES, ce taux varie entre 8 et 20% pour la conversion de l’ALA en EPA et entre 0,05 et 4% pour la conversion de l’ALA en DHA (7).

Or, un déficit en oméga 3 augmente notamment le risque de maladies cardiovasculaires et neurovasculaires ainsi que de pathologies inflammatoires. 

L’intérêt d’une supplémentation pour le corps

Une alimentation variée et équilibrée est essentielle pour l’organisme. Mais aujourd’hui, avec les sols appauvris par l’agriculture intensive, nos apports en nutriments diminuent même en suivant les recommandations nutritionnelles du Programme National Nutrition Santé. Nos besoins nutritifs ne sont pas toujours couverts et notre corps se fatigue plus vite. De ce fait, les compléments alimentaires aident à répondre à nos besoins physiologiques en nutriments. 

En cas de fatigue ou de baisse d’énergie, un apport supplémentaire en vitamines et minéraux aide à retrouver la forme au quotidien et à compléter son alimentation. La qualité des nutriments et leur biodisponibilité sont des critères de choix importants pour acheter le meilleur complément alimentaire Multivitamines et minéraux. La présence de vitamines B, C, D, E, de zinc, magnésium, Q10 et de nombreux co facteurs végétaux permet de compléter les apports déficients de l'alimentation moderne.

1. Multivitamines pour limiter tous risques de micro-déficits en vitamines et minéraux.

Multivitamines

Multivitamines complet Hautement biodisponible

  • 12 vitamines, 5 minéraux dont un complexe ZingMgB6. Quercétine, Lutéine, Sélénium, CoEnzyme Q10.
  • Conditionnements : 60 gélules et Pack de 6x60 gélules
  • Posologie : 2 gélules / jour

Par exemple, en cas de période de stress ou de surmenage ou encore chez les sportifs et les personnes âgées, les besoins en magnésium sont plus accrus. Une cure de magnésium sous forme de gélules est alors bénéfique pour éviter une déficience. Toutefois, comme ce minéral est mal assimilé par l’organisme, la supplémentation ne peut être bénéfique que si le sel de magnésium est biodisponible et avec une concentration élevée. Une complémentation en magnésium permettra de ne plus être en déficit de magnésium comme 75% des français!

Magnésium

Magnésium Hautement biodisponible

  • Réduction de la fatigue. Soutien du métabolisme énergétique.
  • Fonctionnement normal du système nerveux.
    Contribue à des fonctions psychologiques normales.
  • 60 gélules et Pack de 6x60 gélules. Posologie : 2 gélules / jour

Il en est de même pour les oméga 3 ! En effet, les aliments riches en oméga 3 sont peu nombreux. Il s’agit des poissons gras, des noix, de l’huile de colza ou encore l’avocat mais cela reste insuffisant pour fournir à l’organisme une quantité adéquate en ALA, EPA et DHA. Compte tenu du faible taux de conversation des omega 3 végétaux ALA en EPA et DHA, nous recommandons une supplémentation directe en Omega EPA et DHA disponibles dans des capsules avec une huile de poisson de qualité et au bon ration EPA/DHA permettent de rééquilibrer facilement son rapport oméga 6/oméga 3. 

Oméga 3 Epax

Oméga 3 Epax : les plus qualitatifs et les plus concentrés

  • 1000mg d'huile de poisson dont 420mg d'EPA + 280mg de DHA
  • Conditionnement 90 et 600 capsules
  • Posologie : 3 capsules / jour

Références : 

1. Davis DR, Epp MD, Riordan HD. Changes in USDA food composition data for 43 garden crops, 1950 to 1999. J Am Coll Nutr. déc 2004;23(6):669‑82. 

2. Lairon D. Nutritional quality and safety of organic food. A review. Agron Sustain Dev. 1 mars 2010;30(1):33‑41. 

3. Hurtado-Barroso S, Tresserra-Rimbau A, Vallverdú-Queralt A, Lamuela-Raventós RM. Organic food and the impact on human health. Crit Rev Food Sci Nutr. 2019;59(4):704‑14. 

4. Barański M, Srednicka-Tober D, Volakakis N, Seal C, Sanderson R, Stewart GB, et al. Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. Br J Nutr. 14 sept 2014;112(5):794‑811. 

5. Średnicka-Tober D, Barański M, Seal C, Sanderson R, Benbrook C, Steinshamn H, et al. Composition differences between organic and conventional meat: a systematic literature review and meta-analysis. Br J Nutr. 28 mars 2016;115(6):994‑1011. 

6. Dangour AD, Dodhia SK, Hayter A, Allen E, Lock K, Uauy R. Nutritional quality of organic foods: a systematic review. Am J Clin Nutr. sept 2009;90(3):680‑5. 

7. ANSES : Actualisation des Apports Nutritionnels Conseillés pour les acides gras Rapport d'expertise collective "Comité d'Experts Spécialisé Nutrition humaine" "Groupe de travail ANC acide gras" - Mai 2011 - saisine n°2006-SA-0359

Articles en relation

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered

Recherche dans le blog

Derniers articles

Baisse des apports en vitamines et minéraux des aliments : mythe ou réalité ? Baisse des apports en vitamines et minéraux des aliments : mythe ou réalité ?

Maltodextrine BIO : utilisation pour le sport et la musculation Maltodextrine BIO : utilisation pour le sport et la musculation

Les bienfaits de la poudre de feuilles d'ortie bio Les bienfaits de la poudre de feuilles d'ortie bio

Les probiotiques naturels et les problèmes d'intestin Les probiotiques naturels et les problèmes d'intestin

Les bienfaits de l'huile de coco bio Les bienfaits de l'huile de coco bio

Bienfaits et danger de la curcumine pour la santé Bienfaits et danger de la curcumine pour la santé

Comment reconnaître les compléments alimentaires de qualité ? Comment reconnaître les compléments alimentaires de qualité ?

Les bienfaits des oméga 3 pour la santé : pourquoi faut-il en consommer plus ? Les bienfaits des oméga 3 pour la santé : pourquoi faut-il en consommer plus ?

Déchiffrez la composition de vos aliments ou misez sur le clean-label Déchiffrez la composition de vos aliments ou misez sur le clean-label

Le rôle du microbiote dans l'équilibre intestinal Le rôle du microbiote dans l'équilibre intestinal

Santé performances douleurs cerveau: quelles bonnes graisses consommer Santé performances douleurs cerveau: quelles bonnes graisses consommer

Comprendre votre tolérance ou intolérance aux glucides Comprendre votre tolérance ou intolérance aux glucides

Les Graisses : Santé, Transformation corporelle, Douleurs, Performances Les Graisses : Santé, Transformation corporelle, Douleurs, Performances

En route pour les JO avec Claire Jacquet En route pour les JO avec Claire Jacquet

Articulations-tendinites-douleurs : pourquoi consommer du gingembre? Articulations-tendinites-douleurs : pourquoi consommer du gingembre?

Une super santé et moins de graisse en augmentant sa sensibilité à l'insuline Une super santé et moins de graisse en augmentant sa sensibilité à l'insuline

 Comment rester ou retrouver une bonne santé? Comment rester ou retrouver une bonne santé?

Perturbateurs Endocriniens, perte de graisse et Cure Detox : préserver sa santé Perturbateurs Endocriniens, perte de graisse et Cure Detox : préserver sa santé

BCAA et Glutamine : ont ils un intérêt pour vous ? BCAA et Glutamine : ont ils un intérêt pour vous ?

Compléments alimentaires : pourquoi et comment faire les bons choix Compléments alimentaires : pourquoi et comment faire les bons choix

Christophe Carrio: mon petit déjeuner de champion Christophe Carrio: mon petit déjeuner de champion

Farine de Patate Douce en poudre bio : Intérêt Nutritionnel et utilisations Farine de Patate Douce en poudre bio : Intérêt Nutritionnel et utilisations

Douleurs articulaires-tendinite-arthrose-TMS: les solutions naturelles Douleurs articulaires-tendinite-arthrose-TMS: les solutions naturelles

Whey protéine pour préserver sa santé et augmenter les performances Whey protéine pour préserver sa santé et augmenter les performances

Barre protéinée pruneaux noix et whey isolat Barre protéinée pruneaux noix et whey isolat

Energie Balls riches en proteines et anti-inflammatoires Energie Balls riches en proteines et anti-inflammatoires

Tous les articles