OFFRE : 1 Pure Pâte à Tartiner offerte pour tout achat grand format gamme Nutrition | NOUVEAUTÉ : Bisglycinate de fer

X

Carence en fer ? Symptôme, cause et traitement

Publié le : 13/01/2023 09:09:09
Catégories : SANTÉ

La carence en fer est la carence nutritionnelle la plus répandue dans le monde, comme nous l’avions vu dans notre article sur les bienfaits du fer. [1] On estime que pas moins de 25% de la population mondiale serait touchée par une perte. Quand on sait que le fer joue un rôle important dans de nombreux processus de votre corps, vous avez le droit de vous alarmer.

Mais en fait, qu’est-ce qui cause une carence en fer et quels sont les symptômes ? Y a-t-il des risques pour votre santé ? Non seulement on vous répond dans cet article, mais on vous dit également comment traiter une carence en fer naturellement.

Carence en fer

C'est quoi une carence en fer ?

La carence en fer signifie que votre corps dispose de moins de fer qu’il en a besoin. Le corps stocke principalement le fer dans le foie sous forme de ferritine et d'hémosidérine.

Une autre partie du fer se lie à la transferrine, une protéine produite par le foie et qui permet le transport du fer dans le corps humain.

Un apport quotidien suffisant est nécessaire pour maintenir un taux normal de fer dans l’organisme sinon, vous commencerez à entrer dans les différentes étapes de la carence en fer.

Bisglycinate de Fer

Bisglycinate de Fer

  • check Excellente absorption
  • check Pas d'inconfort digestif
  • search Vos avis : ⭐⭐⭐⭐⭐
  • people Sophie Duartre - Record woman du 3000 mètres, Fond / Demi-fond : "Durant ma carrière internationale et lors de mes stages en altitude sur Font Romeu, on m’a toujours conseillé une complémentation en fer car il participe évidemment à l’oxygénation musculaire en tant que constituant de l'hémoglobine. Mais le problème a toujours été pour moi d'ordre gastrique. Je ne supportais aucune supplémentation par cachet. Pour avoir testé beaucoup de laboratoires, j'approuve totalement le complément de FER de Nutripure."

Voir le produit

Quelle est la cause du manque de fer ?

Apports recommandés en fer

Avant de se pencher sur la cause d'une carence en fer, voyons ensemble les apports journaliers que vous devriez consommer.

L’ANSES (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation) considère un apport journalier satisfaisant en fer de l’ordre de : [2]

Références nutritionnelles actualisées pour le fer (mg/j)

Groupes de populationBNM*RNP*
Nourrissons de 6 mois et plus 8 11
Enfants de 1 à 2 ans 4 5
Enfants de 3 à 6 ans 3 4
Enfants de 7 à 11 ans 5 6
Adolescents de 12 à 17 ans 8 11
Adolescentes de 12 à 17 ans non menstruées ou dont les pertes menstruelles sont faibles à modérées 7 11
Adolescentes de 12 à 17 ans dont les pertes menstruelles sont élevées 7 13
Hommes de 18 ans et plus 6 11
Femmes de 18 ans et plus dont les pertes menstruelles sont faibles à modérées 7 11
Femmes de 18 ans et plus dont les pertes menstruelles sont élevées 7 16
Femmes enceintes 7 16
Femmes allaitantes 7 16
Femmes ménopausées 6 11

*Besoin Nutritionnel Moyen, Référence Nutritionnelle pour la Population

Qu'est-ce qui peut causer une carence en fer ?

Il existe 3 principales causes pouvant amener à une carence en fer.

L’alimentation

Tout comme la plupart des autres nutriments (on pense notamment au magnésium et au zinc comme nous l’avions vu dans nos articles sur le manque de magnésium ou la carence en zinc), une nutrition inadaptée est la cause principale d’un manque de fer. [3]

En effet, si le corps humain est en mesure de stocker le fer, il n’est pas capable de le synthétiser. Il faut donc que vous l’apportiez au travers de votre nutrition. Comme nous l'avons vu un peu plus haut, les besoins en fer ne sont pas très importants.

Cependant, certaines populations ont besoin de plus de fer que d’autres. C’est le cas notamment des :
check enfants et adolescents (notamment pour leur développement cérébral),
check femmes enceintes et allaitantes (pour les besoins du bébé),
check végétariens et vegans,
check les sportifs (et plus précisément les sportifs d’endurance).

Pertes de sang importantes

Le fer étant directement lié aux globules rouges et donc au sang, des pertes sanguines vont entraîner un sérieux manque en fer.

C’est pour cette raison que les femmes ayant des règles abondantes, c’est-à-dire une durée supérieure à 7 jours, sont à haut risques d’être carencées. On pense également aux personnes victimes de saignements internes associés à la prise de médicaments anti-inflammatoires par exemple. [4]

Difficulté à absorber le fer

De base, ce minéral est déjà peu assimilé par l’organisme, de l’ordre de 5 à 35% suivant la forme. Pour mieux comprendre, pour 100mg de fer ingéré, votre corps ne peut potentiellement en assimiler que 5mg !!!

Certaines conditions médicales peuvent rendre cette absorption encore plus difficile comme par exemple la maladie coeliaque, la lymphangiectasie intestinale ou la pancréatite chronique. [5]

Quels sont les symptômes d'une carence en fer ?

Un manque de fer est souvent associé à de l’anémie. Pourtant, la carence en fer évolue en 3 étapes avant d’en arriver à l’état anémique. D’ailleurs, si vous faites des recherches sur internet à ce sujet , on vous parle le plus souvent d’anémie ferriprive qui n’est en fait que la dernière étape d’une carence en fer. [6]

Mais alors, peut-on avoir une carence en fer sans anémie ? OUI.

1. Carence légère

La première étape d’une carence en fer arrive lorsque votre corps commence à puiser dans ses réserves pour compenser la diminution de l’hémoglobine. Un niveau bas de ferritine dans le sang est le premier signe que vous avez besoin de fer puisque la ferritine est la principale forme de stockage du fer.

En ce qui concerne les taux de fer contenus dans les protéines permettant son transport (donc la transferrine), ils restent inchangés.

À ce stade et suivant les personnes et vos niveaux de stockage, vous pouvez ressentir de la fatigue ou une diminution de vos performances sportives.

Le risque d’anémie devient important lorsque les pertes en fer continuent et que vos apports sont insuffisants.

2. Carence modérée

Aussi appelée carence marginale en fer, cette étape correspond à la diminution des réserves en fer contenues dans la transferrine, la protéine permettant le transport du fer dans le plasma.

Ce phénomène entraîne la réduction de la formation de globules rouges, mais la production d’hémoglobine reste intacte.

Bisglycinate de Fer

Bisglycinate de Fer

  • check Excellente absorption
  • check Pas d'inconfort digestif
  • search Vos avis : ⭐⭐⭐⭐⭐
  • people Sophie Duartre - Record woman du 3000 mètres, Fond / Demi-fond : "Durant ma carrière internationale et lors de mes stages en altitude sur Font Romeu, on m’a toujours conseillé une complémentation en fer car il participe évidemment à l’oxygénation musculaire en tant que constituant de l'hémoglobine. Mais le problème a toujours été pour moi d'ordre gastrique. Je ne supportais aucune supplémentation par cachet. Pour avoir testé beaucoup de laboratoires, j'approuve totalement le complément de FER de Nutripure."

Voir le produit

3. Anémie ferriprive

Une carence en fer encore plus importante amène à la dernière étape : l’anémie ferriprive. À ce stade, la concentration en hémoglobine est plus faible. Vous produisez donc moins de globules rouges et de plus petites tailles.

Les symptômes cliniques sont de plus en plus évidents : pâleur et fatigue dues à la diminution de l’apport en oxygène aux tissus conjonctifs. On note aussi la baisse des performances sportives et des capacités respiratoires.

Manque de fer, quels symptômes ?

Les symptômes d’un manque de fer sont plus ou moins différents selon l’étape à laquelle vous vous trouvez et dépendent de plusieurs paramètres.

Cependant, voici un aperçu des différents symptômes liés à une carence en fer :

check fatigue et/ou épuisement,
check essoufflement,
check pâleur de la peau,
check vertiges,
check difficulté à se concentrer,
check vertiges,
check palpitations,
check sensation de froid,
check perte de cheveux,
check faiblesse physique.

Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et certains symptômes peuvent être liés à d’autres facteurs. Dans le doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra faire un diagnostic précis de votre état de santé. [7]

Quels sont les risques d’une carence en fer ?

Comme nous venons de le voir, une carence légère en fer n’aura pas de conséquences trop importantes. Cependant, si vos taux de fer ne reviennent pas à la normale, votre état de santé peut s’aggraver.

Les risques les plus importants liés à une carence en fer sont :

Problèmes cardiovasculaires

Votre cœur doit pomper plus de sang pour compenser le manque d’oxygène. Une augmentation de votre rythme cardiaque n’est jamais une bonne nouvelle. Vous pouvez rapidement vous retrouver en insuffisance cardiaque.

Chez les sportifs, ce manque d’oxygène se traduit par une capacité d’endurance réduite. Vos performances sportives s’en font ressentir. [8]

Système immunitaire défaillant

Comme nous l’avions du dans notre article sur les bienfaits du fer, ce minéral joue un rôle direct sur vos défenses immunitaires. Une carence va indubitablement entraîner des faiblesses. Vous êtes donc plus susceptibles de tomber malade et de récupérer moins vite. [9]

En plus d’un système immunitaire plus faible, les enfants et adolescents pourront avoir un retard de croissance et développement cérébral. [10]

Complications pendant la grossesse

Une carence sévère en fer est fortement associée à des naissances prématurées. De plus, un manque de fer augmente le risque de mauvaises performances cognitives chez l’enfant en plus d’un retard de son développement neurologique. Plus l’anémie est sérieuse et plus le risque de mortalité maternelle est réel. [11][12]

Ces conséquences montrent l’importance du fer chez les femmes enceintes.

Comment soigner le manque de fer ?

À part si vous souffrez d’une condition médicale particulière vous empêchant d’absorber le fer correctement (et dans ce cas-la, je vous invite à consulter votre médecin), le traitement naturel le plus efficace pour soigner une carence en fer reste l’alimentation.

L’alimentation

L’apport d’aliments riches en fer reste la base pour soigner une carence en fer légère ou marginale. Faites attention à choisir les bons aliments. En effet, il existe deux types de fer dans l’alimentation :

Le fer héminique : présent dans les protéines animales, c’est la forme la mieux absorbée par le corps. Les aliments qui contiennent du fer héminique sont :
check foie,
check viande rouge,
check oeuf,
check poisson,
checkvolaille.

Ces aliments ont des taux en fer qui varient entre 2 et 11mg au 100g.

Le fer non héminique : présent principalement dans les aliments à base de plantes et à moindre mesure dans les protéines animales.

On le trouve notamment dans :

check L'ortie,
check Les graines,
check les légumes,
check les fruits,
check les noix.

En moyenne, ces aliments apportent entre 1 et 2mg de fer au 100g. Et comme le fer non hémique est aussi moins absorbé par l’organisme, il est très important de varier vos sources pour combler vos apports.

N’hésitez pas à associer des aliments riches en vitamine C avec vos aliments contenant du fer. En effet, la vitamine C augmente de manière significative l'absorption du fer dans l’organisme. [13]

Vitamine C

Vitamine C

  • check Améliore fortement l'absorption du fer
  • check Participe à réduire la fatigue
  • search Vos avis : ⭐⭐⭐⭐⭐
  • people Pascal R. : "Je me sens moins fatiguée merci nutripure pour l'ensemble de vos produits j'ai testé la vitamine c, je valide a 100%"

Acheter le produit

Traitement oral à base d’un complément de fer

Lors d’une anémie ou d’une carence en fer plus importante, un traitement oral à base de fer est souvent recommandé. [14]

Le problème principal est que certaines formes dont le fer élémentaire sont mal assimilées par l’organisme. Il faut donc ingérer de grandes doses pour avoir un apport satisfaisant. [15]

Cependant, des doses élevées peuvent entraîner des risques de toxicité et chambouler votre flore intestinale. C’est pour ces raisons que de nombreuses personnes se plaignent de souffrir d’effets indésirables à la suite de la prise de suppléments en fer (notamment des troubles digestifs).

Assurez-vous de choisir un complément alimentaire en fer qui soit hautement biodisponible, bien dosé et doux pour vos intestins comme c’est le cas du bisglycinate de fer. [16]

Bisglycinate de Fer

Bisglycinate de Fer

  • check Excellente absorption
  • check Pas d'inconfort digestif
  • search Vos avis : ⭐⭐⭐⭐⭐
  • people Sophie Duartre - Record woman du 3000 mètres, Fond / Demi-fond : "Durant ma carrière internationale et lors de mes stages en altitude sur Font Romeu, on m’a toujours conseillé une complémentation en fer car il participe évidemment à l’oxygénation musculaire en tant que constituant de l'hémoglobine. Mais le problème a toujours été pour moi d'ordre gastrique. Je ne supportais aucune supplémentation par cachet. Pour avoir testé beaucoup de laboratoires, j'approuve totalement le complément de FER de Nutripure."

Voir le produit

Conclusion

La carence en fer est la plus répandue dans le monde. La difficulté d’absorption du fer par l’organisme et une diète inadaptée en sont les causes principales.

La carence en fer est souvent associée à l’anémie pourtant elle évolue en 3 étapes avant d’en arriver là. Il suffit, dans un premier temps, de consommer assez d’aliments riches en fer voire de les combiner avec de la vitamine C pour améliorer leur absorption.

Les cas les plus graves doivent se tourner vers des compléments alimentaires en fer pour retrouver des taux normaux.

Prenez soin de vous !


Nikias Bertrand Nutripure

Auteur : Nikias Bertrand - Coach Certifié en Nutrition, Récupération Musculaire et Bien-Être

Passionné et pratiquant de musculation depuis plus de 17 ans, j'ai rejoint l'aventure Nutripure en mai 2021 en tant que Responsable SEO et du Contenu. C'est un vrai plaisir de pouvoir partager mes connaissances et celles de Christophe afin de vous délivrer les meilleurs conseils en termes de nutrition sportive et d'entraînement.

Références :

[1] Le fer est essentiel à un système immunitaire en santé et à des niveaux d’énergie suffisamment élevés.
[2] Le fer : fonctions, sources alimentaires, et besoins nutritionnels
[3] Dietary Determinants of and Possible Solutions to Iron Deficiency for Young Women Living in Industrialized Countries: A Review
[4] Iron Deficiency Anemia
[5] Disorders associated with malabsorption of iron: A critical review
[6] Iron deficiency and iron deficiency anemia in women
[6] Iron deficiency and iron deficiency anemia in women
[7] Iron Deficiency Anemia: A Common and Curable Disease
[8] Iron Deficiency as a Therapeutic Target in Cardiovascular Disease
[9] Impact of iron deficiency anemia on the function of the immune system in children
[10] Hepcidin-Mediated Hypoferremia Disrupts Immune Responses to Vaccination and Infection
[11] Iron Deficiency Anemia in Pregnancy: Novel Approaches for an Old Problem
[12] The impact of maternal iron deficiency and iron deficiency anemia on child’s health
[13] Ascorbic acid and iron nutrition
[14] Iron Deficiency Anemia
[15] Iron deficiency
[16] Management of Iron Deficiency Anemia

Articles en relation

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré